SOIS TOI ET CHANGE LE MONDE de Dr Dain Heer + OUTILS – 1ère partie

Holà mes amis.

Ca y est je l’ai lu ce bouquin.

Dès que j’ai testé la méthode Access Bars, j’ai immédiatement voulu en apprendre davantage. J’avais donc décidé d’acheter le livre d’un des co-fondateur de la méthode : Dr Dain Heer.

J’ai déjà parlé d’un bouquin lié à l’Access Bars. L’argent n’est pas le problème, c’est VOUS !


Déjà dans ce bouquin, Gary Douglas, le fondateur de la méthode Access Bars, nous donnait plein de questions à poser à l’Univers afin d’obtenir des réponses.

Et franchement, je trouve que ça fonctionne quand même pas mal. A confirmer dans le temps, as always. Mais je vous parlerai ceci dit de ma petite révélation en vidéo grâce à la phrase maguik que j’ai pu utiliser.

Je vais procéder en plusieurs étapes sur ce livre, car il est gros et y a pas mal de choses à dire.

J’ai surligné les passages intéressants et j’ai également surligné toutes les questions présentes dans ce livre afin de vous les partager ! Sympa la meuf !

Tout ça pour dire au final que je ferai plusieurs articles/vidéos concernant ce bouquin. Et oui partageons l’info si on veut créer le paradis hein !

C’est parti mon kiki.

Etes-vous prêt à être VOUS-MÊME et à changer le monde ?

Car en fait dans ce livre, il s’agit de ça ! Réussir à être soi-même dans toute son ampleur !

A t on la volonté d’être vraiment qui l’on est réellement ? Est-ce qu’on est prêt à demander à ce que ça arrive ? Est ce que nous sommes prêt à découvrir ce qui est réellement vrai pour nous ?

Avant de commencer et d’être préparé, je vous ferai répéter ce qu’ils demandent de répéter dans le bouquin :

Tout est l’opposé de ce que cela semble être, 
Rien n’est l’opposé de ce que ca semble être.

A répéter 5 fois à voix haute !

Pourquoi je ne sais pas c’est comme ça !!

Dès le début on nous demande si on sait ce que veut dire « weird’, bizarre, mystérieux.

Et nous demande si cela nous ressemble un peu et si nous sommes prêt à nous abandonner le fait que nous ne sommes pas normal, banal !

Perso moi ça me plaît de lire ça, je me suis toujours sentie chelou, bizarre, illuminée comme diraient certains. J’ai toujours essayé de paraître le plus normal possible alors ça fait du bien de voir que maintenant notre bizarrerie doit être mise en avant !

DETRUISEZ, DECREEZ ET LIBEREZ VOTRE REALITE

A chaque fois que vous êtes ouvert et prêt à détruire, décreer et lâcher quelque chose qui vous limite, cela ouvre automatiquement et instantanément la possibilité à quelque chose de moins limité, ou même d’illimité, d’apparaître dans votre vie.

Abandonnez ce qui est limité, et tout ce qui est illimité aura enfin la place d’exister.

Vous pouvez laisser tomber :

  • Ce qui vous définit
  • Ce qui vous limite
  • Ce qui vous coince, vous et votre être.

Pour détruire, decréer et libérer l’espace nécessaire pour quelque chose de différent, voici la formule de déblayage.

Right and Wrong (« Juste et Faux »), Good and Bad (« Bon et Mauvais »), POC and POD (« Point de destruction et point de création »), All Nine, Shorts, Boys and Beyonds.

Cette phrase demande à notre conscience de retourner au Point de création  (ou de destruction), juste avant que vous plantiez la graine de cette limitation et invitiez cette graine à se dissoudre.

Et selon l’auteur, ça fonctionne, comme de la magie !

POSEZ DES QUESTIONS, NE CHERCHEZ PAS DE REPONSE

Dès que vous posez une question, de nouvelles portes s’ouvrent immédiatement de tous cotés et apportent de la lumière et de l’espace, donnant accès à de nouvelles pièces ainsi qu’à de nouveaux possibles.

Voici quelques questions très utiles :

  1. Comment est ce que ça devient encore mieux que cela ? (Posez la question quand quelque chose de positif, mais aussi de négatif, se produit)
  2. Qu’est ce qui est juste dans cette situation et que je n’ai pas encore saisi ?
  3. Que faudrait il pour changer cela ?
  4. Quoi d’autre est possible ?
  5. Que faudrait il pour que cela se passe bien mieux que je ne l’ai imaginé ?
  6. Qui suis-je aujourd’hui et quelles grandes et glorieuses aventures vais-je vivre ?

Ne cherchez pas de réponse !

« C’est comme si vous prenez une graine, que vous la plantiez, que vous l’arrosiez et que le jour suivant, vous la sortiez de la terre pour voir si elle a déjà poussé ! Et si ce n’est pas le cas, de vous exclamer « Stupide graine ! Elle n’a pas encore fleur ! » Alors vous la remettez en terre, vous l’arrosez de nouveau, puis vous la ressortez encore le lendemain  » Alors ça y est ? tu as poussé ? Mais qu’est ce que tu attends ? »

TAISEZ VOUS, la réponse viendra d’elle même !

ENERGIE/VIBRATION – LOI D’ATTRACTION

Je ferai vite sur ce passage.

Parce que j’en parle depuis 4 ans de ce sujet là. Ma première vidéo portait sur le sujet. Et la vidéo que je préfère. Alors si vous désirez en savoir plus sur l’énergie, je vous suggère deux de des vidéos sur la chaîne YouTube :

LA VIBRATION DES PENSEES (ma toute première vidéo CYP !)

ET SI TU ETAIS LA SOLUTION (Celle que je vous conseille et qu’il serait bon de partager !!:)

Ce qui est interessant en tout cas, ce que nous avons tous notre propre énergie, en étant SOI ! Et le monde a besoin de notre énergie. Ou encore de notre note de musique, c’est pour ça qu’il est important d’être soi.

« Nous avons TOUS la capacité de créer un monde meilleur, pour nous-mêmes ainsi que pour les autres – simplement en étant prêts à être qui nous sommes véritablement et à assumer notre différence. »

Le monde a besoin de vous. Qu’attendez-vous ?

EXERCICE

L’auteur nous propose un petit exercice, de noter 3 exemples ou nous étions vraiment NOUS, afin de nous rappeler quelle est notre véritable énergie. Cela nous donnera un objectif, quelque chose qui pourra nous rappeler l’énergie de qui nous sommes et la possibilité de demander à l’Univers de nous l’offrir plus souvent.

« Que faudrait il pour que cela arrive plus souvent à partir de maintenant ? »

« Pour la plupart d’entre nous, il  nous a été dit que pour créer quelque chose qui se réalise, nous devions projeter notre désir « hors de nous ». C’est le contraire qui fonctionne..il est bien plus efficace d’inviter en nous ce que nous aimerions que notre vie soit. Ce n’est pas une visualisation.

Faites appel à l’énergie de ce que vous voudriez vraiment avoir dans votre vie.

Si vous pouviez demander et avoir absolument n’importe quoi, qu’est ce que ce serait ?
S’il y avait absolument aucune limitation dans votre monde, concernant le temps, argent, capacités créatives et génératives, que demanderiez-vous ?
Si vous aviez une baguette magique, que choisiriez-vous la tout de suite ? Comment vous sentiriez-vous si vous aviez tout cela au quotidien ?

Ressentez l’énergie et mettez là dans une bulle. Maintenant tirez l’énergie de tout l’Univers et placez la dans cette bulle d’énergie. Continuez de tirer cette énergie, encore, encore, encore et encore plus. Ce qui devrait arriver c’est l’ouverture de votre coeur quand vous tirez plus d’énergie pour les choses que vous désirez vraiment. Tirez cette énergie jusqu’à ce que votre coeur s’ouvre et restez avec cette énergie un moment, puis laissez des petits filets de cette énergie se diriger vers toute personne et tout ce qui , dans cet Univers que vous ne connaissez pas encore, vous permettrait de créer cette réalité.

Recherchez par conséquent cette « sensation » parce qu’elle vous permettra d’opter pour l’énergie de la vie que vous souhaitez créer et tout ce qui vous empêche de faire cela, détruisez le  : Right and Wrong, Good and Bad, POC and POD, All Nine, Shorts, Boys and Beyonds.

Vous pouvez utiliser ceci comme un test décisif : « Ce choix ressemble-t-il à la bulle d’énergie ? Cela me rapproche t il de ce que je désire ? est ce que ça me rapproche de moi ? Ce choix me rapproche t il plus de ce que je suis vraiment ou est ce que je m’en éloigne ? » »

Si c’est vrai pour vous, vous ressentirez toujours une sensation de légèreté. Un mensonge provoquera toujours de la lourdeur.

CHOISIR LE RÔLE QUE L’ON VEUT JOUER

Si on commençait à choisir les rôles qui marchent pour nous ? On peut ceci dit continuer de jouer des rôles quand c’est nécessaire sans pour autant être en pilote automatique.

Voici quelques questions que l’on peut utiliser pour nous donner des options et des possibilités différentes lorsque nous aurons un choix à faire.

  1. Est ce que je joue un rôle dans cette situations ? Si j’étais vraiment moi dans cette situation, qu’est ce que je choisirais ? Et tout ce qui ne le permet pas : POC & PODEZ
  2. Qu’est ce que je pourrais choisir d’autre si je faisais le choix de ne pas jouer de rôle-là, maintenant ? (POC & PODEZ)
  3. Si mes options étaient bien plus vastes que tout ce que j’ai considéré dans le passé, qu’est ce que je choisirais ? 
  4. Si je pouvais totalement choisir ce que je voulais, qu’est ce que je choisirais ?
  5. Si j’avais une baguette magique et que je pouvais créer ce que je voulais, comment ce que j’aimerais que ça se produise ?

A TOUS CEUX QUI ONT L’IMPRESSION DE NE PAS APPARTENIR A CETTE PLANETE

Ce passage me fait penser au livre  « Je pense trop » dont je parle en vidéo sur la chaîne YouTube. Cela parle des zèbres, des surdoués, des hypersensibles, des personnes qui ont le cerveau droit dominant et qui se sentent un peu perdu dans ce monde à dominance cerveaux gauches.

Dans le livre, « Sois toi et change le monde », ils comparent les humains de type bovin, et ceux de type chevalin, ou encore les humanoïdes.  Les bovins consument la planète à grande vitesse, ils ne veulent pas changer quoique ce soit et ils pensent qu’ils ont toujours raison. Tandis que les personnes de type chevalin passent leur temps à se demander : « Quelles sont les autres possibilités ? Que pourrais-je faire d’autre ? » etc…

Etes-vous prêt à être aussi différent que vous l’êtes vraiment ?

La plupart des humanoïdes passent leur vie entière à se juger en se demandent pourquoi ils sont incapables de s’intégrer, pourquoi la perspective de faire le même travail pendant 20 ans pour ensuite prendre sa retraite, recevoir une montre en plastique en cadeau en cadeau de départ ne les rends pas heureux.

Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi est ce que ça ne marche pas pour vous mais que ça marche pour tous les autres, vous êtes un humanoïde.

Dans cette partie du livre, il parle beaucoup du jugement que l’on peut avoir sur soi.
Nous sommes bourrés du jugement, en revanche, nous nous sentons très vite coupable quand nous commençons à juger les autres, nous pensons que nous sommes une mauvaise personne.

« Laissez-moi vous dire quelque chose (et imprimez cela bien profondément dans votre cerveau) si vous avez pensé ne serait-ce qu’une fois que vous êtes plein de jugements, c’est que ce n’est pas le cas. Une personne bourrée de jugements ne pense jamais qu’elle juge – elle sait qu’elle a raison. « 

Lorsque vous vous dîtes : « Cette personne est méprisante, égoiste et n’est pas gentille envers les autres ».

Il est très probable que vous soyez en fait conscient de la façon dont ces personnes choisissent de fonctionner dans la vie plutôt que d’être dans le jugement.

Rien ne changera tant que vous ne deviendrez pas la différence que vous êtes – le non-jugement, la gentillesse, la solicitude, la joie, la paix, la connexion et la conscience d’une possibilité différente – car tant que vous ne le ferez pas, les humains ne seront pas motivés à changer.

AVOIR TORT, LA NOUVELLE FACON D’AVOIR RAISON ?

Un des plus grands cadeaux que vous puissiez vous faire est de vouloir avoir tort, sans avoir à vous juger pour cela.

Voici un outil :

Répétez 10 fois : Tu as raison, j’ai tort. 

Vous sentez-vous plus lourd ou plus léger ?

99% des gens se sentent plus léger, parce que ça fait du bien d’être capable de vouloir avoir tort et de ne pas avoir toujours à prouver que l’on a raison.

Vous pouvez utiliser cet outil phénoménal pour changer vos relations.

Quand vous savez que vous avez fait ou dit quelque chose qui a contrarié quelqu’un qui vous est cher, vous pouvez dire « Tu as raison, j’ai tort que puis-je faire pour réparer ça ? » Cela peut réparer tous les torts perçus des deux cotés (exemples dans le livre).

Dans l’Univers il n’y a pas de « juste » ou de « faux », il y a un flux constant de « donner » et de « recevoir ». Ce n’est pas le cas de cette réalité.

Cette réalité essaie de vous faire juger tout ce qui est génial en vous, comme étant faux pour que vous puissiez vous intégrer et ne pas être plus grande que la « normale ».

« Et s’il y avait un trésor enfoui derrière chaque tort que vous essayez de cacher ? et si tout ce que vous croyez être faux, nul, mauvais chez vous ne l’était pas ? Et si ce qui était différent chez vous était en fait une force et un talent que vous avez qui ne sont pas communs dans cette réalité et que personne n’a jamais été capable de vous montrer ?

Allez vous exigez de vous-même que vous montriez  tout ce qui est vrai pour vous même si c’est différent de ce qui semble être pour tous les autres ? Peu importe à quoi cela ressemble ? Quoiqu’il en coute ? Vous êtes le seul à pouvoir le faire ! »

C’est bizarre d’être différent, et si c’était marrant ? Et si la terre vous avait laissé venir ici justement à cause de cette différence ? 

Tout ce qui ne permet pas d’apparaître : Right and Wrong, Good and Bad, POC and POD, All Nine, Shorts, Boys and Beyonds.

Note au lecteur  :

Comment savez-vous si vous êtes en train de juger ou bien simplement conscient ? Quelle est la différence ?
La différence entre un jugement et une prise de conscience est la charge énergétique que ce sujet a pour vous -) la vibration de votre point de vue. C’est la charge énergétique du jugement qui vous maintient coincé dans la polarité du juste et du faux, dans la conclusion et l’incapacité à poser des questions pour aire évoluer la situation.
Si c’est une prise de conscience, il n’y a pas de charge énergétique. Vous êtes prêts à changer votre point de vue à tout instant sans ressentir le besoin de le défendre ou de vous y accrocher.

Comment cela devient encore plus léger que cela ?

OUTIL

Combien de fois avez vous ressenti le tort qui existait à l’intérieur des gens, dans tous ces endroits ou il croient avoir tout faux parce qu’ils savent sans l’ombre d’un doute qu’ils ont tout faux ? Quelle part de votre vie avez-vous passé à croire que cette sensation de tort que vous perceviez était la vôtre, alors qu’en fait vous étiez simplement conscient du monde qui vous entourait ?

Vous ne pouvez gérer un problème qui n’est pas le vôtre. Vous ne pouvez ni changer un problème, ni une pensée, ni une sensation, ni une notion qui ne soit pas le vôtre. Vous pouvez faire quelque chose de plus simple, le renvoyez à celui ou celle à qui cela appartient, même si vous ne savez pas qui c’est.

98% de nos sentiments, émotions, et pensées ne nous appartiennent pas. Ils sont à quelqu’un d’autre. Vous ressentez comme vrai ce dont vous avez conscience – même si ce n’est pas le cas.  La seule façon de faire la différence est : A qui ça appartient ? Si ça devient plus léger, ce n’est pas à vous !

 

VOTRE CORPS SAIT

Dans ce chapitre, comme le titre l’indique, nous parlons de notre corps. Comme quoi nous ne sommes pas notre corps, et notre corps et nous-même ne sommes pas une unique et même chose.

Notre corps à son propre point de vue et nous avons le nôtre. Notre corps a sa propre conscience. Le premier pas pour concevoir une possibilité différente avec notre corps, c’est de commencer à communiquer avec lui.  Commencez par lui poser des questions sur tout ce qui le concerne.

Si nous souhaitons changer quelque chose avec notre corps, alors demandons à note corps ce qu’il faudrait pour obtenir ce changement. Plutôt que de dire « Oh mon dieu j’ai des grosses fesses », vous pourriez plutôt demander : « Corps, que faudrait il pour avoir les belles petites fesses bien fermes que j’aimerais avoir ? »

« Corps, que voudrais-tu manger ? quel genre de mouvement voudrais-tu faire ? Quel genre de vêtement souhaiterais tu porter ? » etc.

Exercez vous à murmurer à votre corps. Il est nécessaire de pratiquer la communication avec lui.

Ensuite il y a tout un paragraphe sur le fait d’être reconnaissant avec son corps et de ne plus le juger.

Bien entendu vous pouvez décréer tout ça en POC and PODant.

Une autre chose intéressante que la science sait depuis très longtemps, chaque fois que vous regardez une molécule ou un atome, vous les modifiez. Votre conscience interagit avec celle de l’atome, de la molécule ou des particules subatomiques et les change.

Alors dans ce cas, si vous pouvez changer un atome en le regardant, est ce que vous ne pouvez pas changer votre corps ?

La douleur est-elle réelle ?

Quand le corps n’arrive pas à faire passer un message, il commence à crier, ce qui nous interprétons comme de la douleur.  C’est votre corps qui parle.

Demandez à votre corps : « qu’est ce que tu me dis ici et que je ne saisis pas ? » Chaque sensation est une prise de conscience que vous refusez d’avoir.

98% de nos pensées, sentiments et émotions ne nous appartiennent pas. entre 50 et 100% de ce qui se passe dans notre corps ne nous appartient pas non plus.

Demandez  : « Est-ce à moi, à quelqu’un d’autre ou à quelque chose d’autre ? »

Si vous sentez que cela vous appartient, demandez : « Quelle prise de conscience est ce que je refuse d’avoir ici ? »

Si vous sentez que ça appartient à quelqu’un d’autre, dîtes simplement « retour à l’envoyeur » et demandez à libérer chaque endroit ou vous avez adopté cette énergie comme étant la vôtre. POC & PODez.

Et enfin, si vous sentez que cela appartient à autre chose, c’est que ça appartient à la Terre ! La Terre demande votre aide, comme votre corps, la seule façon que la terre a d’attirer notre attention, ce sont les douleurs !

OUTIL – Et si vous demandiez à votre corps ?

Durant les deux prochains jours, êtes vous prêt à jouer à poser certaines questions ?

Voici quelques exemples :

  • As tu besoin de quelque chose ? Est ce à toi ou à un autre corps ?
  • As tu besoin de nourriture ? Si est ce ton besoin ou celui d’un autre corps ?
  • As tu besoin de boire quelque chose ? As tu besoin de mouvement ? As tu besoin d’être touché ? As-tu besoin de sexe ?

A NOTER :  Très souvent nous mangeons pour éviter d’ÊTRE L’ESPACE et la légèreté que nous sommes réellement. Nous ne reconnaissons pas l’espace que nous sommes, alors nous le percevons comme une erreur et nous faisons tout pour revenir à la lourdeur qui nous semble plus familière.  Et dans ce cas précis, en mangeant. Et si vous étiez cet espace ?

Voilà pour cette première partie mes amis ! Je vous retrouver très vite pour la suite prochainement. Le temps d’assimilier déjà les premières informations et les premiers outils.

A très vite pour la suite !

Pour commander le livre : https://amzn.to/2t6znC4

@create-your-paradise.com

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :