SNAP sur Stupeflip Vite

Stupeflip

Comme j’adore certaines paroles de chanson et qu’on ne les écoute pas assez selon moi, eh bien j’en remets une petite couche avec un Snapchat.
Et ci dessous les paroles des couplets de la vidéo si t’as envie de chanter en même temps !

[Couplet 2 : Cadillac]
Cadillac en peer-to-peer
Reviens te chier dans l’crâne, faire un p’tit tas
C’est au p’tiot que jcause, qui est en toi à qui jcause
Dans ton for intérieur, y’a un enfant qui pleure
Toi tu t’sens plus, lui y se sent mal
Tu l’a séquestré, bâillonné, ligoté
Tu r’connais le p’tit gars qu’est en toi
Le p’tiot la p’tiote qui chiale dans l’fond c’est toi
Tu préfères te cacher, faire le steak haché
Sous vide, t’as du mal à respirer
C’est toi là-haut ? Dans la cour des grands
Tu fais semblant, le coq, le fanfaron, la putain qui tourne en rond
Tu crois gérer mais t’es mal digéré
Il est où le p’tiot qu’t’étais ? Il est mort le p’tiot qu’t’étais ?

[Refrain]
Stupeflip vite Stupeflip vite
Stupé-stupeflip vite, Stupeflip vite Stupeflip vite
Le truc est vivant dans les têtes même s’il est cramé dans les Fnac
Tu l’as séquestré, bâillonné, ligoté
Stupeflip vite Stupeflip vite
Stupeflip vite, Stupé-stupeflip vite Stupeflip vite
Le truc est vivant dans les têtes même s’il est cramé dans les Fnac
Tu l’as séquestré, bâillonné, ligoté

[Couplet 3 : King Ju]
Je ne casse pas, je n’me marre pas, je n’espère pas
J’observe les autres qui partent en couille ou en chipolata
Viens pas m’juger, j’fait c’que j’peux avec c’que j’ai, grand
C’est pas l’carnaval des enfoirés ni Augustin Legrand
4 par 4, j’découpe mes rêves avec un cimeterre
Noie les p’tits chats, tue les espoirs avec un lance-pierre
Mais d’où j’ai pas fait tous les trucs que j’aurais dû faire?
J’ai fait mes soixante prières par terre dans la poudrière
Foule sentimentale je t’ai souvent cherché
Mais où es-tu, où sont les utopies, où sont les éveillés ?
Où sont les belles dames, les belles âmes, où sont les cérébrés ?
Ras-le-bol d’être tout seul, je suis fatigué d’expliquer
Utopistes debout ! J’ai des lyrics en stock
Et si plus personne comprend, je m’exile à Pétaouchnok
Alors laisse moi triper, laisse moi l’dire avant d’mourir
J’suis pas cet esclave qu’attends l’week-end pour s’enfuir

[Refrain]
Stupeflip vite Stupeflip vite
Stupé-stupeflip vite, Stupeflip vite Stupeflip vite
Le truc est vivant dans les têtes même s’il est cramé dans les Fnac
Tu l’as séquestré, bâillonné, ligoté
Stupeflip vite Stupeflip vite
Stupeflip vite, Stupé-stupeflip vite Stupeflip vite
Le truc est vivant dans les têtes même s’il est cramé dans les Fnac
Tu l’as séquestré, bâillonné, ligoté

Paroles prises sur Genius.com

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :