Changer de perception

Je suis fatiguée de vivre chef !

Nan mais je suis fatiguée aujourd’hui dis donc. J’ai l’impression de piquer du nez.
J’ai enregistré mon podcast sur les questions de perception mais je suis tellement à l’ouest que vais-je le poster ?
Mystère et Boule de Gum…je pense le refaire demain, en espérant qu’il soit prêt le jour J, soit Mercredi !

Dans tous les cas, étant très à l’aise à l’écrit, peu importe la fatigue, je vais mettre tout ça à l’écrit pour commencer.

Je parlais dans le Podcast sur «l ’alignement », de la fameuse rupture conventionnelle que j’ai mis du temps à avoir.

Alors c’est pas tant comment j’ai fait pour l’obtenir cette rupture, ça ça ne s’appliquera peut-être pas à tout le monde, mais ce qui est important c’est le changement de perspective que j’ai eu sur le sujet pour m’aider à aller jusqu’au bout de ce « challenge ».

PETIT RECAP DE LA SITUATION

On est fin 2015, j’ai rencontre la flamme ju, et non pas la flammekueche, là il me fait réaliser (sans vraiment le vouloir) que j’ai la capacité de me réaliser.

Je déteste mon job, je me rends compte que je suis à côté de ma vie,  je décide tout quitter et de réaliser mes rêves.

Donc vers fin 2015, je décide de demander une rupture conventionnelle.
Sauf que je suis là depuis peu, et je vous passe les détails, et en gros mon chef refuse clairement de m’accorder cette rupture. Surtout que chez Orange, à ce moment là, c’est vraiment au compte goutte et je ne suis vraiment pas dans les priorités. En gros c’est NON.

Shit….

1/ OBTENTION DE LA RUPTURE CONVENTIONNELLE

Début 2016, vers le printemps, j’en peux vraiment plus de ce job, il faut donc que je trouve un moyen pour obtenir cette rupture conventionnelle, alors je décide de…MENTIR. L’horreur pour moi.
Une de mes valeurs Number One, c’est l’authenticité, avec tout ce que ça comporte : l’honnêteté….

En gros je décide de me servir de mes problèmes de dos pour faire des arrêts maladies et le faire chier jusqu’à ce qu’ils cèdent.

Je n’ai jamais pu faire des arrêts maladies comme ça, juste pour prendre un peu de congé. Et d’ailleurs j’étais toujours un peu deg de ceux qui arrivaient à mentir et à négocier des arrêts maladie….pour moi c’était impossible.
Déjà rien que quand j’étais malade je me sentais mal de rater le boulot, d’être payée à rien faire…en gros de « profiter » du système, du coup j’enviais un peu, tout en les détestant ceux qui n’avaient scrupule à faire ça..Ahah !

Alors là, faire des arrêts maladie pour obtenir une rupture conventionnelle, CHAUD, mais en même temps j’étais en train de mourrir dans ce taf. Donc dans un premier temps je me disais que c’était aussi pour préserver ma santé. 

Ma kiné de l’époque, qui était aussi devenu ma pote, me donne le contact d’un médecin…Sympa un peu gnan gnan qui donne des arrêts plutôt facilement. J’y vais la boule au ventre tellement je flippe de lui demander quoique ce soit.

Effectivement il a l’air très très gentil…je lui explique mes problèmes de dos…et là je vois que ça va être assez facile, il est effaré par mon histoire, même super triste de l’état de mon dos et me sort carrément « Oh mon dieu, mais vous êtes une martyr, vos parents doivent être tellement malheureux d’avoir une fille dans cet état…. »…..je sais pas à ce moment là si je dois rire ou pleurer !!xD
Heureusement que je ne suis pas venue chez lui pour une dépression parce que tu sors d’ici, t’as juste envie de te tirer une balle.

Mais moi dans ma tête, ça va nickel ! Ca fait 2 ans que je bosse sur moi, plus de dépression à l’horizon, l’objectif, c’est la création de mon paradis.

Bien sur, je n’ai aucun problème à avoir un arrêt maladie. Ouf. Arrêt maladie d’une semaine…puis deux, puis j’y retourne, même si à chaque fois je suis toujours assez mal à l’aise de prolonger mon arrêt. J’amplifie l’histoire en disant qu’au boulot ils s’en fichent de mon dos, que j’arrive plus à rester des heures sur ma chaise…

Je retourne de temps en temps au boulot tout de même, même au bout de deux semaines je retourne chez le médecin. Ca a duré un peu de temps car j’ai commencé à faire mes arrêt au printemps et je ne l’ai obtenu que fin d’année.…

En parallèle, mon dos se gâte vraiment..Alors je me demande si finalement il ne s’est pas aligné à ce que je raconte histoire que moi-même je me sente un peu plus alignée avec ce que je dis !xD  Comme ça au moins ce n’est plus vraiment du mensonge.

J’arrive carrément à avoir un mi-temps thérapeutique…
Donc pour résumer….pour ceux qui ont suivi l’histoire…je suis manager d’une équipe offshore, j’ai un salaire conséquent (qui était à la base pour un autre job à la SG), je gagne plus que mon chef..;mais je suis là 4h par jour, et je ne fous RIEN….

Le matin, quand j’arrive au boulot je peux vous dire que je ne me sens pas fière, j’ai quand même l’impression d’être une grosse merde. Y a tout qui va à l’encontre de mes valeurs.

Puis un midi je mange avec une copine à Nation, je lui explique la façon dont je me sens, pas bien donc, psychologiquement, de faire ce que je fais…et elle me dit :

« Faut pas que tu le vois comme ça, faut le voir comme un Challenge. Dis toi que tu es en train de te battre pour tes rêves ! Pour ta liberté, pour créer ton paradis »….

Purée mais ouais, et d’un coup, ça a tout changé !

Je ne me voyais plus comme une menteuse profitant du système mais comme une nana courageuse prête à se battre pour réaliser ses rêves ! (Et préserver sa santé mentale aussi, car franchement ce job, et ce quotidien à rien foutre me déprimait).
Et ça changeait vraiment tout car là ou je me sentais comme une petite merde, je me voyais désormais comme Katniss dans Hunger Game, une Warrior !

Merci à elle, car dès le lendemain…alors que j’allais toujours à reculons au taf, eh bien je me répétais « Allez Cécile, Challenge » et même si ça continuait de me faire chier d’y aller, au moins j’y allais la tête haute.

Et franchement ça m’a aidé à tenir jusqu’à ce que je puisse l’obtenir.
Au bout d’un moment, la nana soit en arrêt, soit en mi-temps thérapeutique qui en plus ne fait RIEN, on a plus le choix que de s’en débarrasser; J’avais gagné 😀

2 / RELATIVISER SON INCARNATION

2ème exemple

Je fais donc ce podcast sur l’alignement, et j’ai un commentaire d’une personne qui m’amène à me poser tout un tas de questions justement sur notre perception des choses et ici sur mon incarnation.

En gros, de ce que je comprends, et je ne dis pas que c’est ce qu’elle dit, mais j’ai l’impression que dans mon discours, je suis en train de dire que le bon chemin est le mien et que tous ceux qui restent sur l’autoroute (et donc pour moi le tronc commun, ou encore le « moule ») sont des ratés…..Encore une fois, c’est MOI qui au fond, le prends comme ça, je précise que ce n’est pas ce qu’elle a dit.

Il y a toujours un gap et une quantité de filtres entre ce qu’une personne dit, et comment l’autre la réceptionne.

Mais moi je le prends comme ça et s’il y a bien un truc que je ne veux pas, c’est dénigrer le chemin de quique ce soit. Chacun fait ses propres expériences…et tant que tu ne t’en plains pas, alors go ! (en revanche oui j’ai plus de mal avec les gens qui se plaignent constamment et qui ne changent rien, pour ça j’ai tellement donné que je crois que je n’ai plus vraiment de patience ni de compassion…)

Petit point tout de même sur cette « autoroute »…

L’AUTOROUTE

Je pense qu’il y a effectivement une route plus commune, et des sorties d’autoroute qui pour certains, nous mène à être plus aligné à ce qu’on est au fond de soi, ce qui n’est pas forcément le chemin de la facilité non plus.

Cela dit, je pense que certains sont faits pour suivre le tronc commun, d’autres à moitié, d’autres pas du tout…Et je pense qu’un bon pourcentage de personnes se perdent sur cette autoroute alors qu’elles sont censées prendre la petite route sur le côté.

Et ça se justifie rien que par le nombre de dépressions et de burn-outs qu’il y a.

Pour rappel, les signes qui te montrent que tu n’es pas aligné : une vie vide de sens, de la fatigue, de la dépression, des burn-outs, un manque de motivation au quotidien etc…et ce n’est pas extrapoler de dire qu’il y en beaucoup qui se perdent sur ce chemin, chemin suggéré dès notre plus jeune âge par cette société.

Maintenant il y en a aussi qui sont venus expérimenter l’autoroute… qui sont alignés et heureux d’être à 130Km/h dessus.

Par exemple je pense aux personnes qui ont pour valeur Number one : la sécurité. Alors c’est parfait, mis à part quelques camions, quelques rafales de vent et quelques averses sur le chemin…. pas trop de risque. Tant que tu paies aux péages, tu continues d’avancer ! 

Ceci dit quand je pense à mon entourage…combien y en a qui attendent le week end ? Qui déteste le dimanche soir ? Qui attendent qu’une seule chose, pouvoir s’échapper de ce satané siège dans lequel ils sont retenus 8h par jour ? Beaucoup, pas tous, mais beaucoup !

Il y en a aussi qui vont bosser, avec le sourire, parce qu’ils aiment ce qu’ils font, et qui en plus ont un rythme qui leur convient…avec une équipe sympa etc…Alors ici si tout me convient, pourquoi j’irai changer quoique ce soit ?!
Il faut de tout pour faire un monde. Et comme je disais : tant qu’on est aligné alors c’est juste, que ce soit l’autoroute, le petit chemin sinueux, ou la rivière..tant qu’on sait nager 🙂

2/ SUITE

Et donc toujours sur ces réflexions, je me ‘défendais’ que mon chemin n’était pas meilleur qu’un autre, c’était le mien et qu’en vrai, je ne le souhaitais à personne ce chemin, et d’ailleurs, qui en voudrait ?

Alors attention, y a pire, y a mieux, c’est pas le sujet ici mais quand même. V’là la vie de galère. ahah

Depuis 2017, c’est simple, je n’ai quasi plus de vie. Disons qu’il manque quand même une grosse dimension fun à ma vie.

Parfois l’univers m’octroie un petit passage d’un mois sur une année, en bonne compagnie, histoire de faire le plein de sociabilité, de musique, de rire, et hop derrière, me voilà reparti dans mon quotidien qui ressemble à un jour sans fin.
Je me lève, je bosse, j’apprends, je créé du contenu, je fais du sport, je regarde 1 ou 2 séries, je me couche, je me relève, je bosse, je fais mon sport, je regarde 1 ou 2 séries, je me couche…..je me relève, je bosse, je fais mon sport, je regarde 1 film (ça change) je me couche….ahah Bon et une fois par semaine, petite virée avec maman en bord de mer, un petit resto sympatoche. Histoire d’avoir une petite bouffée d’air.

A Nice, c’était la même, sauf que j’avais la mer pas loin, ça c’était chouette, chaque jour la promenade du début d’aprem vers la mer, et la partie sociabilité c’était le kiné une fois par semaine.

Comme depuis des années, je suis partie de Paris, et que j’ai plus vraiment de thune, ni de connaissances, plus de week end, plus de voyages, plus de sorties. Bref manque évident de fun. Et toujours depuis 2017, je galère, je me cherche, je m’apprends, je test des choses, je rate, je recommence, je découvre, j’apprends, je baisse les bras, je reprends, je test de nouvelles idées, ça marche pas je change, je fatigue, je retrouve de l’énergie, je galère, je me cherche…et chaque jour c’est la même depuis 5 ans…

Alors je ne suis pas sure que les gens sur l’autoroute aurait envie de prendre ce chemin. Ahah

Mais surtout pour en revenir aux notions de perception, je me demandais comment c’était possible de kiffer autant une vie qui ressemble à ça ? Ahah

Autre point auquel je repensais et qui m’a fait sourire tout à l’heure…

Au fil des années, j’ai reçu des messages de personnes me remerciant de leur avoir donner envie de quitter leur job et de créer leur propre paradis. Bon déjà recevoir ce genre de message c’est génial, à chaque fois ça me remplit de joie de savoir que je peux inspirer d’une certaine façon…donc d’un côté je suis ravie et de l’autre, quand j’apprends que cette personne là a mis 1 an, voire allez, 2 ans, à faire de ses rêves une réalité, et qu’aujourd’hui elle vit de son activité (ce qui est pour moi le symbole de « ma réussite », juste pouvoir me générer une salaire de ce que j’aime faire, j’ai pas non plus des rêves complètement oufs)….bah j’avoue qu’il y a un côté de moi ou je trouve ça injuste, j’inspire certaines personnes à faire des choses que moi-même je suis incapable de réaliser au bout de temps d’année ?!

Bref je vous raconte pas tout ce par quoi je passe dans mes états d’âme, mais juste pour dire que c’est pas toujours easy.

Alors comment je suis heureuse de vivre cette incarnation un peu pourrie ?

Eh bien, j’en suis venue à cette conclusion : Question de perception. As Always.

COMMENT ON FAIT ?

Avant de vous donner ma conclusion, je vous donne la façon de voir les choses autrement.

Au 1er niveau, on va voir les choses à partir de soi, normal, donc les problèmes, les situations vont forcément prendre de l’ampleur, car on vit les choses.

1 / SE DISSOCIER

En se voyant de l’extérieur et donc en se dissociant de ses émotions : point de vue d’une autre personne, puis point de vue de l’extra-terrestre.

Dans un premier temps, on se dissocie, on essaie de se voir comme si on était une personne extérieure à soi.

Est-ce que je me vois de la même façon ?!

Si je me vois de l’extérieur (attention je me permets de m’envoyer des fleurs…), voilà ce que je vais me dire

« Quel courage cette nana, la meuf elle galère depuis watmille année mais jamais elle baisse les bras et elle continue… ».
« Purée la chance d’habiter en bord de mer et de se faire un petit resto au soleil »
« Cool d’avoir l’opportunité de faire ce qu’on aime »
« Ca va la vie pour elle, elle pas besoin de mettre son réveil chaque matin pour aller dans un taf qu’elle n’aime pas”

Déjà, j’ai plus la même vision merdique de ma vie, je me dis que finalement, même si oui je manque de fun, même si la création de mon paradis est EXTREMEMENT LONG QUE J’EN PEUX PLUS, ma vie est sans stress, je fais ce que j’aime, je n’ai que moi à penser, j’ai la chance de vivre confortablement malgré mes petits moyens, j’ai la chance d’avoir une maman qui m’aide….Ah ça change la donne !

2 / PRENDRE DE LA HAUTEUR

Maintenant, je prends de la hauteur, je m’envole, et je vais prendre le point de vue de l’extraterrestre, ou de mon guide par exemple !
Alors sur ce sujet il faut peut-être avoir les croyances que j’ai : je pense que la vie est une grande école ou encore un grand terrain de jeu qui nous sert à expérimenter afin d’évoluer au niveau de l’âme (bon tout le monde ne pense pas ça, moi oui et ça me fait du bien (croyance motivante) donc je garde !

Du point de vue de l’extraterrestre ou du guide : je suis carrément alignée avec les énergies qui me composent, je suis dans mon chemin, chemin qui me nourrit, aussi pénible soit-il, et j’évolue de ouf. (Et j’espère aussi bien sur, atteindre mes objectifs un jour. xD)

Alors voilà quand je me situe de bien plus haut, je me dis que j’ai une incarnation, eh bien Elle DEHIRE !

Eh ouais les gars, tout le monde n’a pas la chance de vivre une vie aussi merdique ! AHAHA je plaisante, ça me fait rire. Et bien sur il y a pire. Et j’ai quand même vécu une première partie de vie très riche !

Beaucoup de voyages, plein d’expériences (bonnes ou mauvaises), des relations qui m’ont fait grandir et une histoire d’amour hors du commun…qui a enclenché la mission ApolloCec qui me donne du fil à retordre 😀

Bref tout ça pour dire que si j’avais cette perspective très terre à terre de ce que je vis, ce serait sans doute très compliqué, mais le fait de transformer sa façon de voir les choses aident beaucoup alors si jamais il y a des situations, ou carrément votre incarnation que vous avez du mal à vivre.

Transformer votre regard ! Prenez de la hauteur afin de gagner en objectivité. 

Et puis demandez vous :
Quel sera l’impact dans 1 an, 2 ans ? Si c’est positif (comme dans mon cas ou à force d’habitudes et de persévérance ça portera un jour ses fruits), alors tenez bon.
Si c’est une situation, un problème qui n’aura plus d’impact dans 1 an, 2 ans, aors pas de quoi se faire des noeuds dans la tête.

En revanche…

Si vous avez l’impression de passer à côté de votre incarnation et que l’impact dans 1 an, 2 ans est la totale dépression : alors BOUGEZ-VOUS. NOW.  Alignez vous, même si le chemin semble compliqué parce qu’honnêtement je pense qu’être aligné, pour répartir de nouveau sur ce sujet…il n’y a rien de plus précieux !

Allez à bientôt, je repars dans ma vie de……d’enrichissement personnel 😀

Cécile CL
http://lesfousdastro.fr
http://Create-your-paradise.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *