Merci PicRights !<3

Coucou à tous !

Voici un petit article sur PicRight qui fut finalement une très bonne expérience. Ahah.

Alors déjà je vais faire un petit résumé car je sais que je suis loin d’être la seule à avoir affaire à cette société et peut-être que mon article pourra en aider certains sur le sujet.

PicRights est une société qui protège la propriété intellectuelle.

En Novembre, j’ai reçu un mail de leur part, auquel je n’ai pas vraiment fait attention, je pensais que c’était encore une connerie du net, on en reçoit tellement, qui me demandait de retirer une photo de mon site web. Bon j’avoue, mon erreur a été de ne pas prendre cette menace au sérieux.

Un soir alors, alors que je suis dans cette phase ou je me sens merveilleusement bien, je reçois de nouveau un mail de leur part, cette fois ça me tilte, j’ouvre donc le mail et là je vois que je dois 375€ pour une photo de Trump en train de faire un discours à son pupitre, avec le drapeau américain derrière. Une photo aussi basique qu’un chou-fleur au milieu d’un plat en terre cuite.

J’avoue que je suis un peu panique, et si cette connerie était vraie ? Comment je vais faire pour payer 375€ en cette fin d’année ?!!!

Je commence à regarder sur le net, de fond en comble. Je me dis que ce doit être une arnaque, que c’est pas possible de réclamer une somme pareille pour une vulgaire photo d’un président récupérée sur le net !

De ce que je comprends c’est que cette société est malheureusement légaleabusive, mais légale. Ca ne m’a plus l’air d’être une arnaque. Je suis effondrée.
Alors y a bien pire en ces temps chaotiques, on est d’accord. Mais vu  les 20€ qu’il me reste sur mon compte, je suis dépitée de devoir trouver une somme pareille pour filer à une grosse boîte pleine de fric !

Car au final, qui réclame cette somme : Reuters. Une agence de presse et vu ce que je pense ces temps-ci de la presse, de leurs mensonges,  de leur manipulation, vous pensez bien que ce sont les derniers à qui j’ai envie de filer de la thune que je n’ai pas. Purée j’ai les boules j’ai les glandes j’ai les crottes de nez qui pendent.

Alors première leçon, car vous savez que je prends chaque chose comme une leçon, j’essaie toujours de voir ce que ça m’apprend, le positif que je peux retirer de la situation !
Est-ce que cet évènement malencontreux va réussir à me retirer ma joie et mes good vibes, ces mêmes vibes dont je parlais 2 jours plus tôt dans l’article : https://create-your-paradise.com/mais-dou-me-vient-cette-joie-inopinee/

Bon bah un peu.

Ma mère qui y a encore quelques années aurait râler comme un putois, me parle aussi d’un autre côté positif : “Au moins maintenant tu sais, tu feras attention. Maintenant qu’ils font la chasse aux photos, tu regarderas bien ce que tu mets’, ça aurait pu être une photo encore plus délicate”. Car j’avoue qu’en fouillant sur le net, certains arrivent à des 1000 balles pour une photo”. Mais ce sont des photos qui sont pour le coup, originales, ELLES !

 

Bref, en farfouillant, je vois que c’est donc abusif.

Voici tous les points que l’on est en droit de demander :

  • un élément qui justifie le droit à la propriété intellectuelle ou d’exploitation de la photographie.
  • La demande de preuve de la contrefaçon est aussi indispensable puisque les agences de presse revendiquent le droit d’auteur.
  • Le mandataire doit donc être en mesure de prouver l’usage illicite de cette image sur le site Internet.
  • De plus, les courriers proposés par Picrights sont souvent accompagnés d’une capture d’écran qui n’a pas une valeur juridique.

Donc je renvoie un mail type à PicRights, avec une lettre type tiré d’un site d’un avocat, en mentionnant tous ces points là..en pensant réellement que l’affaire est classée, car clairement je trouve que c’est abusé et c’est surement pour récolter de l’argent facile.
Sauf qu’il y a effectivement certains documents accompagnants la demande que je n’avais pas vus et pas ouverts…

Et ils n’ont aucun problème concernant ma contestation, ils vont demander à leurs avocats de prendre en charge l’affaire et j’aurai à payer la note de leurs avocats….haha;.. Ok Super, de quoi augmenter la note.

Je refouille sur Internet histoire de voir si certains ont contesté, c’est effectivement le cas et pour certains la note a clairement augmenté. Cette fameuse société, vu ce qu’ils demandent pour une pauvre photo, ils ont des gros moyens. Donc ils n’ont pas peur de te coller un procès au cul !  Toi avec tes 5€ en poche, tu risques de ne pas aller loin.

Bon quelle autre solution ?!

Je contacte carrément le mec de Reuters à New-York via Linkedin qui a mandaté PicRights. Je lui parle de la situation, que c’est très compliquée pour moi, s’il est possible de faire quelque chose, mais que de son côté il ne peut rien faire. C’est à régler directement avec PicRights sa mewre.

Je demande à ma chère communauté si quelqu’un connaît un avocat ! Une personne me répond qu’elle a une amie qui peut peut-être m’aider. Qui elle même connaît une avocate dans la propriété intellectuelle ! Elle me répond très rapidement, que oui il est possible de remporter l’affaire mais effectivement ça risque de me coûter bien plus cher que 375€, sans être sure de gagner au final.

Ah nan nan, j’ai jamais eu de problème avec la Justice, pas envie de m’embarquer dans un truc comme ça et risquer de sortir avec 1000 balles pour une photo de merde. bah oui je dis une photo de merde, ça m’énerve. Une photo que j’ai postée y a plus d’un an en plus de ça. Pourquoi les robots sur le net se sont mis à s’activer de tous les côtés là ?

J’avoue que là je préfère me débarrasser de cette histoire au plus vite. 

Et je me dis qu’en dernier recours, eh bien je vais demander de l’aide à ma chère communauté ! Je n’aime pas demander de l’aide mais c’est ce que j’avais fait quand ma caméra s’était pétée et que la réparation s’élevait à 370€. Sensiblement le même montant.

Je me souviens que les gens avaient répondu présents et, même plus, ça m’avait tellement touchée, reboostée de voir que j’avais à ce point du soutien. Car on ne se rend pas toujours compte finalement. Et je crois que je suis encore de celles qui sont toujours un peu gênée à parler d’argent, je dois avoir des blocages inconscients sur le sujet, mais j’avoue que quand je vois arriver cette énergie (qui se manifeste en argent pour le coup). Wooo purée !!  Quel boost, quel amour je peux ressentir.

J’en ai du coup parlé en vidéo, fait un petit post Instagram et j’ai commencé à recevoir votre précieux soutien. 

A chaque. fois que je voyais un don, j’étais gênée, touchée, émue, regonflée à bloc, avec l’envie de continuer !!! beaucoup d’entre vous m’ont laissé un petit mot avec qui est allé droit au coeur. Oh la la la la mais que d’amouuuuuuur ici !!!!

PUREE MAIS MERCI PICRIGHTS, merci de ne pas m’avoir laissé le choix que de demander de l’aide afin de voir à quel point vous êtes là. A quel point la solidarité peut réellement nous sortir d’affaire. Seule j’aurais du me saigner pour payer cette somme, avec votre aide, non seulement c’était finger in the nose mais en plus vous m’avez apporté une énergie de dingue.

Et j’avoue que dans un coin de ma tête, je me demande si ce fâcheux évènement ce n’est pas pour me pousser à oser à vous demander (Demandez vous recevrez !) afin de recevoir autant d’amour et de good vibes pour me donner de l’énergie à continuer.
Parce que oui, on a besoin de retours aussi. Que l’énergie circule, je ne dis pas que ce n’est pas le cas car j’ai votre soutien, vos retours, mais je dois avouer qu’ici il a été plus que visible et que je n’imaginais pas être soutenue à ce point Alors Merci PicRight pour l’opportunité mais surtout, MERCI à VOUS !!!!

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :