Mais d’où me vient cette joie inopinée ?

Hello mes amis,

Faut que je vous parle d’un truc chelou en moi.

Ma vie est “pourrie”.

“Mais non, ne dis pas ça voyons !” Si si, ça sert mon article…

Eh oui, au vue de la société ou, en tout cas du point de vue de la plupart des gens, ma vie peut être considérée comme pourrie.

* Je vis dans un studio de 20m2 (à 41 ans..)…oui à Nice, il fait beau et j’ai le Soleil et ça doit y faire beaucoup !
* Par rapport à avant, j’ai quasi plus un kopeck…ça ne m’empêche pas de m’acheter ce qui me fait le plus plaisir : des livres et des gâteaux (je déconne je n’ai pas assez pour la liposuccion derrière)
* Moi qui suis à la base plutôt une grande voyageuse ! Je ne voyage plus, je ne bouge plus. Je commence à compter ça en années. Avant dès que j’avais un coup de blues, je partais à l’étranger, maintenant je vais sur le banc au bout de la rue (Ouiiiiii, ok, j’essaie d’aggraver un peu le truc…)..sur le banc, devant la mer.
* Et puis surtout je ne vois quasiment personne pendant des jours, des semaines….donc plus de fêtes, de repas entre amis, très peu de contact, quasi aucune sortie. Plus vraiment de vie sociale.
* Bon et comme pour tous, la situation n’est pas la plus réjouissante !

Je suis donc sans le sous, sans amis (sur place du moins), sans enfant ! Eh oui, à 41 ans, combien de fois ai-je entendu qu’il fallait absolument des enfants !!! Que si je ne connaissais pas ça..blabla, pour certains j’ai raté ma vie. Bon et je ne suis propriétaire de rien. Même pas d’un parking 2 roues..même pas d’une voiture, d’une bicyclette, d’une trottinette;…Purée j’ai vraiment raté ma vie..

Et ajoutons à ça mon dos..qui a à peu près 70 ans.

Bilan à chier.

Du moins d’un point de vue matériel et sociétal.

….Create Your Paradise,  tu parles d’un paradis ! Ca me fait rire à chaque fois que j’y pense.

Allez viens, suis moi dans mon paradis. MAIS QUEL PARADIS, IL EST OU TON PARADIS LAAAA ?!!! J’EN VEUX PAS DE TON PARADIS A DEUX BALLES ! T’AS MÊME PAS DE TROTINETTE !!!

Et pourtant, pourtant, !

Je ressens une joie intérieure depuis quelques temps, que j’ai parfois du mal à capter !

Parfois je me lève, si contente d’une autre nouvelle journée,  que je fais 3 tours sur moi-même comme si j’étais sur la scène de l’Opéra, en tutu.

Et y a une petite voix (pas la voix céleste, celle de ‘lego plus) : “hey meuf, calme toi, regarde ta Life, t’as même pas assez de place pour tournoyer dans ton salon”.

Et ce qui est vrai !

Et du coup je monte ENCORE plus haut en vibration ! Mais ouiiii Mais ouiiii !

Parce que je me dis j’ai rien, (enfin, vas dire ça au gamin qui crève la dalle et qui se tue la santé pour nos iPhones 5G qui vont nous tuer… j’ai encore bien trop trop trop trop de choses, et j’aimerais en avoir bien moins, car moins on en a, plus on se sent libre et léger.)….alors d’ou vient cette grande satisfaction intérieure ?

Dans un monde aussi chaotique, qui plus est !

Je pense que je me déconnecte de plus en plus de la matrice.

Ou alors j’ai juste un super transit (de planètes, je précise, bien que l’intestinal soit revenu à la normal…Eh oui j’ai bien mis un an à le retrouver après l’arrêt de la clope), qui fait que je me sens au top : Pourtant non, j’ai mon Saturne carré Lune…Ah j’ai Mars conjoint Uranus, sextile Jupiter Grosse énergie. Alors c’est peut-être ça !

Ou alors 3ème fois que le Saturne-Lune se reforme, c’est peut-être le bilan de cette année un peu chaotique que j’ai passée…Ca a été dur quand même. Regardez moi cette révolution solaire de l’année passée ;

 

Et je peux vous dire que je l’ai vécu comme tel ! Ces gros traits rouges couleurs sang là,  ils se sont même inscrits dans la matière..!
Je pense que j’en ferai un article sur les fous d’Astro car c’est assez étonnant à quel point les choses sont plus ou moins “écrites” ! 

J’ai eu un passage très dur en Mai dernier, je dirais même une descente aux enfers. C’est comme si j’étais redevenue la Cécile écorchée qui n’a qu’une seule envie, se détruire, merci Pluton ! Retour dans ma jeunesse !

En revenant sur Nice en Septembre, que j’avais fui pendant l’été, je me sentais de nouveau instable…avec les derniers évènements en date, me suis dit hou la la, vais-je gérer le retour ou est-ce que je vais repartir dans les abysses ?

J’ai géré, un peu, beaucoup, passionnément; c’était reparti de ces jours accumulés, sans quasi de contact si ce n’est la caissière et le kiné (et les réseaux..ouf). J’ai retrouvé une stabilité, j’ai vraiment travaillé sur certains aspects pour éviter de rechute, et puis j’ai remonté les marches, encore et encore.

Et en ce moment j’arrive à intégrer vraiment le fait que le bonheur vient de l’intérieur, et que tout ce qui est extérieur n’est qu’artifice. On le sait ! Mais c’est difficile de le ressentir.

Encore une fois je ne dis pas que ce sentiment est installé pour toujours, je suis en phase d’évolution, et l’évolution, ça va up, ça va down, on s’ajuste, on continue. J’ai encore un très long chemin !

Mais là il est assez présent pour que je puisse le remarquer, pour que je puisse réellement l’expérimenter, et en prendre conscience.

Combien de fois ces derniers temps j’ai eu l’impression d’être sous drogue parce que j’avais cette euphorie sans raison ! Alors que Rien de nouveau sous le Soleil, toujours la même rengaine….voire même, des trucs plus dans “pas top” que le contraire !

Alors même si cette sensation d’euphorie repart, je sais au moins quel est l’objectif.

Au même titre que l’amour que j’ai pu ressentir pour Mister Juju, inconditionnel ! Divin, sans ego, sans masque, dans la plus grande énergie d’amour qui soit. L’ego est venu vite s’en mêler lorsque cette histoire divine n’a pas pu se matérialiser dans la « matière ».
Je n’ai plus expérimenté ce genre d’amour…mais je sais quel goût il a en tout cas….

C’est un peu l’effet que ça me fait.
Avant il me fallait quelque chose pour l’expérimenter ! Un RdV, un moment partagé, un Projet, un Voyage, une augmentation, un mot doux  le dernier sac en vogue, ou le dernier iPhone, là c’était pur bonheur…enfin pendant 1h… le temps de faire le tour;.et de m’habituer.

Là y a rien de particulier, bien au contraire, mais c’est là.

Pour en revenir au fait de n’avoir rien, ou du moins pas grand chose….je crois surtout qu’on n’a absolument pas conscience de ce qu’on a et qu’on en profite jamais à sa juste valeur. Je dis que j’ai rien, mais j’ai TOUT. 

J’ai chaud, j’ai un lit, j’ai une douche, j’ai à manger.
Ouais c’est bateau mais pour moi c’est devenu énorme ! Je sais bien que ça peut paraître ridicule pour certains, mais moi je m’extasie par moment de pouvoir m’affaler sur coussin jambe (mon oreiller de femme enceinte dont je me sers pour mon dos).
Je remercie chaque jour pour tout ce confort
. Que du bonheur…
Et on ne sait pas de quoi l’avenir est fait, alors je peux vous dire que je profite chaque jour et que j’ai conscience de la chance que j’ai. Rien que d’y penser, je frétille de l’intérieur. (NON JE NE PRENDS AUCUNE DROGUE).

Alors qu’avant, je ne l’avais pas, cette conscience ! J’avais pas internet pendant 5 minutes j’avais envie de tout casser. L’impression que l’Univers ne me respectait pas ! Moi ! Cécile ! Sans Internet ! Mon Dieu !

Bref, surprenant cette nouvelle sensation que j’expérimente !

Et je le vois aussi par rapport à des évènements extérieurs, ou je n’ai plus les mêmes déceptions, surement parce qu’il y a moins d’attente également. Après tout, j’ai tout ce dont j’ai besoin en moi eh eh…alors peut-être que c’est pour ça que je me retrouve bien moins triste de certaines déconvenues ?

Parfois la vie est lourde, bloquante, dure quoi ! Mais quand je vois la force gagnée par rapport à tout ce qu’on peut traverser, je suis tellement contente de voir à quel point tout ça m’a fait grandir…

Est-ce que j’aurais aimé quelque chose de plus simple, de plus joyeux, de plus facile ? Est-ce que j’aurais aimé gagner au loto ? Même pas, parce que j’aurais sans doute satisfait mon personnage mais sûrement moins nourri mon âme.

Et puis en même temps, Jupiter et Saturne en Maison 12, ça annonçait la couleur hein.

Je vous dis tout ça, je suis bien loin d’être buddha on est d’accord. Et heureusement sinon j’ai plus rien à faire ici.

Et puis j’évite de penser à certaines choses chamboulerait tout mon monde et me ferait plonger bien bas (pour plus de force encore derrière, sans doute..) trouillarde comme je suis, je suis loin d’être parée à tout pour autant, mais je sens tout de même qu’un diplôme m’a été remis par les anges pour le travail effectué. Merci les Anges !

J’ai réfléchi à ce qui pouvait me faire sentir comme ça ces derniers temps, malgré que la vie extérieure soit pas la plus pompédupe qui soit.

Comme j’ai décidé de faire un petit live Good Vibes Mercredi 8/12, alors j’en parlerai à ce moment là, ainsi que de la situation actuelle qui s’intensifie petit à petit.

Je vous mets le lien si vous désirez y participer : https://youtu.be/tsXvwsIjJXo

 

A très vite my friends !

 

 

 

 

1 Comment

  1. […] Alors première leçon, car vous savez que je prends chaque chose comme une leçon, j’essaie toujours de voir ce que ça m’apprend, le positif que je peux retirer de la situation ! Est-ce que cet évènement malencontreux va réussir à me retirer ma joie et mes good vibes, ces mêmes vibes dont je parlais 2 jours plus tôt dans l’article : https://create-your-paradise.com/mais-dou-me-vient-cette-joie-inopinee/ […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :