Create Your Paradise

NOUVELLE TERRE & EVOLUTION DE L’HUMANITE

 

Résumé d’une séance d’Hypnose Régressive Quantique d’Alba Weinman : https://youtu.be/90U6ZEZIN3U

Dans cette séance d’hypnose, le client (Gary) se connecte à son Moi Supérieur et reçoit des informations concernant l’évolution de « La Nouvelle Terre » et comment s’y préparer.

 

A: Regardez autour de vous.Où êtes-vous ?

G: J’ai le sentiment d’être dans l’espace.

A : Dites moi ce qu’il y a dans l’espace.

G: Des couleurs.

A: Des couleurs, magnifiques. Quelles couleurs voyez-vous ?

G: Violet. Je vois la Terre. Je perçois des couleurs tout autour.

Des bandes de couleurs.

A: À quoi pensez-vous que ces bandes peuvent servir ?

G: Pour l’énergie.

A : Que comprenez-vous de ces bandes et de ces couleurs ?

C’est de l’énergie. C’est l’aura. C’est tout ce que nous sommes.

A: Et quels sentiments vous évoque cette aura lorsque vous la regardez ?

G: C’est en train de changer.

A: Dites moi donc comment c’est en train de changer ? Connectez-vous avec elle. Elle peut vous parler. Qu’est-ce qu’elle vous dit ?

G: Elle s’étend. Elle essaye de parler.

G: Je cherche quelqu’un… Il y a tellement d’entités.

A: Ces entités ont-elle une forme ?

G: Elles sont comme moi.

A: Avez-vous une forme ?

G: Oui.

A: Utilisez un miroir pour vous regarder et dites moi à quoi vous ressemblez.

G: Je suis moi-même. Je suis énergie.

A: Avez-vous une couleur ?

G : Je suis une lumière blanche.

A : Donc ces entités autour de vous…

G: Elles sont illimitées.

A: Pouvez-vous vous connecter à elles ?

G: Elles sont là, sur Terre. Elles sont des milliers dans les bandes de lumière.

G: Il y a tellement de couleurs différentes réunies.

A: Donc toutes les différentes couleurs créent le blanc ?

G: C’est comme un arc-en-ciel de couleurs inférieures.

A: Des couleurs inférieures. Que sont ces couleurs inférieures ?

G: C’est comme les couleurs de l’arc-en-ciel ou des vibrations. Une gradation de couleurs.

A: Dites m’en plus sur ça, ces entités et vous-même. Que faites-vous là-bas ?

G: Nous attendons quelque chose.

A: Qu’attendez-vous ?

G: Quelque chose qui ne se produit pas très souvent.

A: Pouvez-vous me dire de quoi il s’agit ?

G: L’évolution de l’Humanité.

A: Vous dites que ça ne s’est pas que ça ne se produit pas très souvent.

Quand cela s’est-il produit pour la dernière fois ?

G: Il y a longtemps.

A: Que s’est-il donc passé ?

G: Un rassemblement. Beaucoup viennent pour participer.

A: À quoi participent-ils ?

G: À l’évolution de l’Humanité.

A: Pouvez-vous me décrire ce qu’implique cette évolution ? Est-ce une évolution physique, émotionnelle, une évolution mentale, spirituelle ?

G: C’est tout à la fois. L’Homme est forcé d’évoluer qu’il y soit prêt ou non.

G: Il est grand temps.

G: L’Homme était censé évoluer plus vite.

A: Pourquoi a-t-il été freiné ?

G: Les distractions.

A : Par quoi sommes-nous distraits actuellement ?

G: Notre égo. L’avidité.

A: Vous avez dit que nous avions précédemment évolué. Il y a longtemps, c’est juste ?

G: Oui.

A: Que s’est-il donc passé ?

G: Nous avons recommencé.

A: Comment ça se fait ?

G: Nous le voulions.

A: La planète est-elle détruite lorsqu’elle évolue ?

G: Non.

A: Comment avez-vous donc provoqué l’évolution ? Par quel moyen ?

G: La pensée collective.

A: Représentée par les lumières que nous voyons autour de la planète ?

G: Oui. Il y en a beaucoup ici.

A: Dites m’en plus à propos de ceux qui se trouvent sur Terre en ce moment.

G: Ils sont nous et nous sommes vous.

A: Pouvez-vous nous en dire davantage là-dessus ?

G: Beaucoup font aujourd’hui le choix de venir ici et d’aider. De plus en plus s’incarnent ici, dans la matière.

A: Puisqu’ils s’incarnent en tant que bébés, combien de temps cela leur prend-il pour influencer les autres ?

G: C’est presque immédiat.

A: Comment s’y prennent-ils ?

G: Pour certains, le simple fait d’être ici a une influence. Nous nous influençons les uns les autres.

A: Et que font ces êtres lorsque nous arrivons sur cette Terre ? Un tas de choses. Que faites vous ici en tant qu’être ? Avez-vous une influence sur la Terre ?

G : Je sais que c’est à chaque fois difficile. Ce n’est pas chez moi.

A: D’où venez-vous ?

G: D’une autre planète.

A: Où se trouve cette planète ?

G: Elle est occupe un autre espace. Une autre dimension.

A: Une autre dimension. C’est ce que j’allais vous demander, si elle était dans la même dimension que la Terre.

G: C’est difficile de venir sur Terre.

A: Comment arrivez-vous sur Terre ? Comment vous rendez-vous ici ?

G: C’est un voyage sans mouvement.

A: Qu’utilisez-vous pour vous rendre ici ?

G: Nos esprits.

A: La Terre a-t-elle une vibration particulière ou une chose sur laquelle porter votre attention ?

G: Oui. C’est difficile.

A: C’est une sorte de destination mathématique ? Comme un point vers lequel vous savez où vous orienter ?

G: Oui. Nous pouvons courber/diminuer le temps.

A : Comment faites-vous cela ?

G: Il y a un concept du temps. C’est une illusion. Nous pouvons utiliser notre énergie pour voyager rapidement sans se déplacer. La Terre requiert beaucoup d’énergie pour venir ici.

A: Pourquoi ça ?

G: Cet endroit n’a pas les mêmes propriétés que cet univers. C’est différent.

A : Qu’est ce qui rend la Terre spéciale ?

G: Elle est importante. Elle est unique.

A: Pourquoi les gens choisissent-il de naître sur Terre ?

G: C’est considéré…Beaucoup de guerriers vivent ici.

A: Qu’entendez-vous par « guerriers » ?

G: C’est considéré comme un grand accomplissement d’être un humain sur Terre. D’apprendre à être un humain sur Terre. C’est une expérience de vie qui est vécue ici.

A: En quoi est-ce différent ?

G: L’égo.Les émotions. Les addictions. C’est difficile à éviter.

A: Pourquoi la Terre a-t-elle été créée ainsi ?

G: Le Créateur l’expérience du Créateur au sein de l’évolution.

A: Le Créateur a expérimenté au sein de cette évolution ?

G: À quelle distance de la lumière les gens peuvent survivre.

A: Dites m’en plus.

G: Beaucoup sont aveugles ici. Ils oublient d’où ils viennent.

A: Et d’où viennent-ils ?

G: Du Créateur.

A: Lorsque nous avons commencé vous disiez que vous alliez… vous attendiez l’évolution de la Terre.

G: Ça se passe en ce moment. Je peux le voir.

A: Racontez-moi. Que se passe-t-il ?

G: Les auras autour de la Terre. Nombre d’entre elle portent leur attention sur la Nouvelle Terre.

A: Pouvez-vous me parler de cette Nouvelle Terre ?

G: Elle est déjà là.

A: Cette Nouvelle Terre est-elle physique ou vibratoire ?

G: C’est notre création.

A: Ressemble-t-elle à l’autre Terre ?

G: C’est une autre dimension.

A: De quelle dimension s’agit-il ?

G: Une nouvelle.

A: Elle n’existe actuellement pas ?

G: Si. C’est là.

A: De quelle façon nous rendons-nous sur cette Nouvelle Terre ?

G: Nous faisons un choix.

A: Quel est ce choix ?

G: Simplement en le créant.

A: Est-ce individuel ou collectif ?

G: Les deux.

A: Donc qu’est-ce qu’une pensée pourrait être sur la Nouvelle Terre ?

À quoi ressemblerait le genre de pensée que nous aurions individuellement et collectivement ?

G: Mutuellement bénéfique. Pour le bien-être de tous.

A: Sans intervention de l’égo ?

G: L’égo n’est pas maître là-bas.

A: Qu’est ce qui règne là-bas ?

G: L’amour.

A: Le même genre d’amour que l’on pourrait avoir par exemple pour la nature, les animaux… ?

G: Pour tout. C’est simplement que nous sommes toujours sur l’ancienne Terre

et toutes les autres Terres…

A: Combien y a-t-il de Terres ?

G: Beaucoup.

A: S’agit-il de différentes dimensions ?

G: Infini.

A: Comment pouvez-vous savoir sur quelle Terre vous vous trouvez ?

G: Vous l’avez appris. Nous portons tous un voile qui est en train d’être levé. Et vous déciderez sur quelle Terre porter votre attention. Beaucoup auront peur. Beaucoup ne se rendront pas compte. Certains auront l’impression de devenir fou. Et certains reconnaissent la Nouvelle Terre pour ce qu’elle est et y évoluent.

A: Est-il aujourd’hui possible pour quiconque d’être sur la Nouvelle Terre ?

G: Oui.

A: Comment savons-nous si nous sommes sur la Nouvelle Terre ? Saurons-nous le reconnaître en nous-mêmes ?

G: Seulement…si…on vous l’a montré.

A: Et qui en décide ?

G: Vous. Vous-même. Vous devez seulement capituler……et ouvrir les yeux.

A: Qui nous aide dans cette évolution ?

G: Beaucoup. Beaucoup de races. Beaucoup d’entités.

A: Comment s’y prennent-ils ? Comment aident-ils ?

G: Beaucoup s’incarnent des vies durant. Dans de nombreux de lieux, plusieurs fois.

A: Quand vous dites « plusieurs fois », parlons-nous juste du temps dans lequel

nous vivons actuellement ou du passé et du futur ?

G: C’est un concept humain.

A: Peuvent-ils s’incarner dans la vie antérieure d’une personne ?

G: Oui. Ils coexistent.

A: Où êtes-vous maintenant ? Êtes-vous sur la même ligne temporelle que la personne qui est en train de parler ?

G: Je suis dans l’espace. Au dessus de la Terre.

A: Quelle relation entretenez-vous avec l’homme qui est en train de parler ?

G: Je suis lui. Il est moi.

A: Êtes-vous son Moi Supérieur ?

G: Oui.

A: Pourquoi l’avez-vous amené à faire cette séance aujourd’hui ?

G: C’est notre souhait.

A: Quel est votre souhait ?

G: Évoluer. Faire évoluer l’Humanité.

A: Quelle aide particulière pouvez-vous apporter ?

G: L’amour.

A: Pouvez-vous m’en dire plus ?

G : Il est temps. L’Humanité…doit avancer.

A : Combien de temps cela va prendre à l’Humanité pour avancer et achever cette évolution ?

G: C’est un processus infini. C’est très lent et délibéré.

A: Que se passe-t-il actuellement concernant l’incarnation de la nouvelle génération d’âmes amenée à faire avancer les choses ?

G: Le décompte est plus long semblable aux saisons sur Terre. Le décompte est plus long dans l’univers.

A: Expliquez-moi.

G: L’Homme oublie. Le changement d’ère survient sur une durée bien plus grande, si bien que l’Homme oublie. Ce changement -le soulèvement du voile- concerne de nouveau l’Humanité. Que l’Homme soit prêt ou non à évoluer cette évolution de la planète aura lieu.

A: Vous êtes donc en train de dire que c’est la planète qui évolue et non l’Humanité ?

G: Les deux.

A: En terme d’années, cela a-t-il quelque chose à voir avec les révolutions de la Terre

autour d’être célestes ou de planètes ? S’agit-il de cycles de 25 000 ans ?

G: Il y a un grand nombre de cycles qui s’étalent dans le temps.

Tout comme il y a sur Terre de nombreux .évènements transitoires, de nombreuses périodes

ou de nombreux siècles. Tout ceci se déroule également sur la longue durée et vous pouvez examiner la Terre pour en avoir la confirmation. La vie a été forcée d’évoluer à plusieurs reprises et ce depuis des milliards d’années. L’homme oublie.

A: Une fois de plus, y a-t-il destruction sur la Terre lorsque nous évoluons ?

G: Il y a une purification.

A: C’est donc pourquoi vous dites que certains auront peur ? Vous avez mentionné le fait que certaines personnes auront peur et certaines autres seront…

G: Toutes les choses qui se sont déjà produites se reproduiront. Chaque issue et possibilité ayant été imaginées se sont produites et se produiront de nouveau. La Terre est un être vivant au même titre que l’Homme, que chaque âme.

A: Tout comme l’Homme a besoin de quoi ?

G: Chaque âme est un plus petit potentiel vivant qui vibre, tout comme la Terre le fut autrefois.

A: Que se passe-t-il actuellement avec la Terre ?

G: Elle est en train d’évoluer.

G: Les constellations de votre ciel ne sont pas là par hasard.Elles sont là pour vous guider. La Terre à ses leçons d’évolution à chaque ère et l’ère du Verseau se répandra…

A: Oh l’ère du Verseau se répandra ?

G: Oui.

A: De quelle façon ? À quoi sert cette ère ? Que se passera-t-il ?

G : Le poisson se répandra sur la terre. Cela s’est déjà produit auparavant et se produira encore et encore.

A: Vous voulez dire qu’il y aura d’énormes inondations ? Répandant les océans sur la terre ?

G: Non.

A: Dites moi.

G: Lorsque le voile sera levé .toutes les perceptions de ce qu’est la réalité changeront.

L’Homme percevra ce qui lui a été épargné de voir de percevoir. Il se répandra hors de son océan confortable. Et beaucoup n’ont pas encore évolué.

G: Beaucoup seront perdus. Nombreux sont ceux qui résident dans le faux dans le cercle vicieux de la peur.Ils ne sauteront pas le pas.

A: Ils n’y arriveront pas ?

G: Ils n’évolueront pas.

A: Que se passera-t-il donc pour ces gens qui ne parviendront pas à évoluer ?

G: Ils seront rejetés dans le mélange.

A: Qu’est-ce-que ça veut dire ?

G: Ils iront vers la lumière.

A: Ils iront vers la lumière ?

G: Oui.

A: Et que se passe-t-il pour ceux qui sont évolués ?

G: Ils seront sur la Nouvelle Terre.

A: Revenons-en à ceux qui vont vers la lumière. Cela signifie-t-il qu’ils perdent leurs corps et retournent à la Source ?

G: Oui.

A: Cela se passera-t-il de façon soudaine ou cela prendra-t-il du temps ?

G: Beaucoup ne se rendront même pas compte qu’ils ont transité.

A: Donc ils disparaîtront ?

G: Ils seront coincés. L’Humanité ne peut fournir aucune autre aide que de mourir de ses attentes inassouvies. Beaucoup résideront dans leurs propres créations leurs réalités erronées….jusqu’à ce qu’ils réalisent qu’ils ne font plus partis du vivant.

A: Concernant ces personnes non évoluées…

Certains d’entre eux sont des membres de la famille, certains sont des amis.

Que se passe-t-il lorsqu’un l’un est éveillé tandis que l’autre ne l’est pas ?

Beaucoup de gens s’inquiètent du fait que leur conjoint, leur enfant ou leurs parents ne soient pas évolués.

G: Chaque âme est unique. Chaque âme s’adapte à… Chacun joue un rôle qui s’intègre à la globalité.

Celui qui peut sembler ne pas être évolué.peut être le plus spirituellement évolué.

Ce qui paraît simple d’esprit peut se trouver être la plus haute forme de sacrifice et d’amour

qu’une âme puisse faire.

A: Nous ne pouvons donc pas juger l’évolution de quelqu’un de prime abord ?

G: À moins d’être littéralement à sa place.Vous ne pouvez pas savoir.

A: Qui choisit ceux qui vont sur la Nouvelle Terre ?

G: Nous-mêmes. Nous en avons déjà tous fait le choix.

A: Pouvez-vous me dire si vous avez fait ce choix ?

G: Oui.

A: Comment le savez-vous ?

G: Ça résonne en moi. La simple reconnaissance. Tout ici est avide de reconnaissance.

A: Cet endroit est avide de reconnaissance.

G: Oui. D’être remarqué, d’être aimé.

A: Ça fait parti de l’égo ?

G: Vous le savez déjà. Il y a bien longtemps que nous avons tous choisis quel rôle sera le nôtre.

A: Quel sera le rôle de Gary ?

G: Le sacrifice.

A: Quel genre de sacrifice ? Il veut savoir quelle est sa mission.

G: Il y participe en ce moment. Il sait.

A: Ce serait bien que vous lui en parliez afin qu’il en ait une confirmation.

Pouvez-vous lui dire, avec vos mots, quelle est sa mission ?

G: Il s’agit toujours de courage. Les humains… Tout est infesté par la peur ici. Chaque âme qui vive. Il s’agit de pousser toutes les âmes de les pousser à aller de l’avant.

A: Est-il sur la bonne voie ou cherche-t-il encore ?

G: C’est un battant, tout comme vous. La combativité est considérée comme un grand accomplissement. Il n’y pas de forme d’amour plus élevée que de se sacrifice pour un autre être.

A: Il est actuellement en train de se sacrifier ?

G: Tout comme vous. C’est le cas pour beaucoup.

A: Est-ce que cela aide ?

G: C’est nécessaire. Chaque être vivant compte.

A: Chaque être vivant compte ?

G: Oui. Les insectes, les oiseaux, les animaux, les pierres… L’Homme ne sait pas ce qu’il fait. La Terre est le sol du marcheur aveugle.

A: Le marcheur aveugle ?

G: Oui.

A: Nous ne voyons pas.

G: Si vous étiez conscient de tout ce que vous faites non seulement à votre propre planète

mais également aux autres dimensions. Tous y feront face une fois de l’autre côté.

G: Vous ne feriez pas…

A: Dites moi ce qu’il ressent.

G: Il se voit lui-même ainsi que toutes les conséquences de ses actes.

A: Vous passez sa vie en revue ?

G: Il est conscient, oui.

A: Que lui avez-vous montré ?

G: À quel point la Terre pleure.

A: Quoi d’autre ?

Il ne peut que trop en faire subir à son corps.

A: Comment ceci l’affecte-t-il ?

G: Il s’est déjà préparé. Il pleure comme la Terre pleure.

A: A-t-il été témoin de beaucoup de destruction ? D’arbres, de terre… ?

G: Oui.

A: Comment cela l’affecte-t-il ?

G: Nous ressentirons les conséquences de nos vies.

A: Pouvez-vous expliquer de quelle façon nous ressentirons ces conséquences ?

G: Tout est lié. Nous sommes tous semblables. Tous connectés au Créateur.

Vous avez le pouvoir, à n’importe quel moment de votre vie de vous sentir comme lui en cet instant.

A: Pourquoi avons-nous choisis d’être séparés et de ne pas ressentir ?

G: C’était une grande expérience. A savoir si nous pourrions-nous prospérer loin de la Source ?

A: En quoi consiste cette expérience ?

G: Ça évolue.

A: Le Créateur arrêtera-t-il cette expérience un jour pour nous permettre à tous

de savoir ce que ne faire qu’Un signifie ?

G: Dieu recherche des compagnons, pas des adeptes. Le Créateur est perceptible à tout moment en chacun d’entre nous. Vous devez seulement rechercher le Créateur.

Regardez en vous-même.

A: Comment pouvons-nous utiliser les pouvoirs du Créateur lorsque nous ne savons comment faire ?

G: Le processus n’est pas hasardeux. Vous devez seulement avoir le désir de connaître le Créateur. Ce doit être une lutte.

A: Ce doit être une lutte ?

G: La lutte rend toute chose plus forte. La Terre, votre vie, toute vie est basée sur l’expérience, et vous ne pouvez pas avancer sans cette lutte.

A: À propos de quoi les gens sont-ils le plus en lutte ?

G: La peur. L’égo.

A: Comment minimiser cette lutte ?

G: En se libérant de la peur.

A: Mais la peur n’est-elle pas nécessaire parfois, afin de nous écarter du danger ?

G :  Il n’y a rien à craindre, même face au danger. La peur vous retient. Il n’y a pas de mort telle que vous la percevez.

A: Que nous arrive-t-il lorsque nous perdons notre corps ?

G: Vous faites une incroyable découverte. Que votre âme survit. Vous tomberez de haut le jour de votre mort. Certains ne croyant en rien rencontreront le néant. La plupart chercheront la lumière.

A: Qu’arrive-t-il à ceux qui ne rejoignent pas la lumière ? J’en rencontre beaucoup qui sont attachés aux personnes.

G: Ils sont accros au plan physique. Ils n’ont pas réalisé…

Beaucoup s’attachent aux personnes..ou aux objets qu’ils convoitent.

A: Donc nous pourrions en fait acquérir un objet auquel quelqu’un est attaché ?

G: Oui.

A: Et le ramener chez soi ?

G: Dans certains cas, oui. Nombreux sont ceux qui recherchent ces êtres mais c’est une tâche sans fin.

A: Je passe beaucoup de temps à les envoyer vers la lumière lors de mes séances.

G: Beaucoup créent des attachements inutiles avec d’autres âmes ou en terme de désirs.

La Terre est remplie d’addictions. Et beaucoup beaucoup d’âmes…retombent dans ces mêmes pièges…après leur existence terrestre. Voyez-vous…il y a autant de problèmes où je me trouve actuellement.

A : Pourquoi avoir à lutter en tant que Soi Supérieur ?

G: Comme indiqué précédemment nous recherchons tous à évoluer. La lutte nous rend plus fort. Et nous nous développons tous grâce à l’expérience.

A: Même sur le plan non physique ?

G: Oui.

A: Est-ce pour cela que parfois, lorsque je parle avec le Moi Supérieur de quelqu’un,

il semble bien plus évolué que d’autres ?

G: Oui. Nombreux sont ceux… Il y a également ceux qui cherchent à manipuler et contrôler.

A: Pouvez-vous m’en parler ? Ça a l’air important.

G: Oui. Il y a ceux qui à cause de désirs insatisfaits non vécus ou inachevés sur le plan terrestre…Des entités évoluées s’en prendront à ceux fixés…sur le physique.

A: À ceux qui sont cupides ou peut-être matérialistes ?

G: Oui.

A: Ils deviennent leurs proies ?

G: Il y a beaucoup de pièges pour les âmes et ils utiliseront leur énergie pour…

Oui. Le plus important à faire est de se préparer à la mort.

A: Beaucoup de personnes ont cependant peur de la mort. Comment pouvons-nous nous y préparer ?

G: Méditez. Vous devez apprendre à créer votre propre être lumineux.

Plus la rotation est forte, la rotation vibratoire…

A: La rotation vibratoire ?

G : Oui.

A: Gary se sent-il bien ?

G: Ma fréquence s’ajuste à sa fréquence vibratoire. Cette expérience est une sensation nouvelle.

A: Gary voulait en savoir plus à propos de la Nouvelle Terre et vous nous avez donné beaucoup d’informations aujourd’hui.

Est-ce quelque chose que nous devrions refaire à l’avenir ?

G: Oui. Tout le monde devrait se préparer au soulèvement du voile.

A: Quel est le meilleur moyen de s’y préparer… méditer ?

G: Oui.

A: Quelle est la meilleure façon de méditer ?

Beaucoup de personnes ont du mal à calmer leur esprit.

G: Ils doivent apprendre à calmer leurs esprits. Ils doivent apprendre à regarder à l’intérieur et imaginer leur être lumineux car quand le temps sera venu beaucoup n’arriveront pas…

Beaucoup seront perdus Apprenez à crée votre être lumineux.

Nombreux sont ceux qui, lors de la transition ne comprendront même pas où ils se trouvent ni les lois en vigueur de l’autre côté.

A: Les lois en vigueur de l’autre côté ? Du côté non physique ?

G: Elles sont très différentes d’ici. Ils seront comme des nouveau-nés.incapables de parler ou même de ramper.

A: Dans le sens non physique ?

G: Oui.

A: Toutes les informations leur sembleront nouvelles ?

G: Oui.

A: Qui aide ces nouveaux esprits dans cette sphère non physique ? Qui les aide, qui leur apprend les lois ?

G: Il y a ceux qui se sacrifieront pour aider mais l’objectif est d’évoluer maintenant.

A: Très bien. Merci. Êtes-vous à présent en mesure de répondre aux questions personnelles de Gary ?

G: Il connaît les réponses.

A: Il n’est donc pas nécessaire de poser ces questions ?

G: Il connaît les réponses.

A : Avez-vous un message pour moi aujourd’hui ?

G: Vous êtes importante. Votre mission est la mission de tous : Évoluer.

Votre temps est compté. Préparez-vous.

A: En commençant à méditer ?

G: Oui. C’est la chose la plus importante à faire.

Vous devez vous débarrasser de la peur du ridicule. C’est tout.

A: Merveilleux. Merci beaucoup. Quel message avez-vous à transmettre à Gary

qui a fait toute cette route pour venir aujourd’hui ?

G: Du courage.

A: C’est un battant ?

G: Vous êtes tous des battants. Tout le monde l’est ici.

A: Que montrez-vous à Gary ?

G: La Nouvelle Terre. Son corps…

A: Qu’en est-il de son corps ? Que lui montrez-vous ?

G: À quel point il peut rayonner simplement grâce aux pensées de son esprit.

A: Magnifique. Et ce sera comme ça sur la Nouvelle Terre ?

G: Oui.

A: Merveilleux. Si Gary et moi-même étions amenés à nous revoir en séance, seriez-vous disposé à donner plus d’informations concernant la Nouvelle Terre ?

G: Il doit préparer son Moi physique.

A: Pouvez-vous lui dire comment ?

G: Il a reçu le message. Il doit méditer.

A: Est-ce quelque chose qu’il est venu ou que nous sommes tous deux venus faire ici ?

G: Oui. Ils sont à présent nombreux, tout comme vous……et tout se poursuivra. Cela vous a été .transmis.

A: Qui me l’a transmis ?

G: Vous avez été choisie et vous avez accepté.

A: Avant ma naissance ou après ?

G: Avant Beaucoup.(pas tous) .réussissent. Nombreux sont ceux qui sont ici victimes des leurres de l’addiction.

A: Je me dois donc de rester concentrée et ne pas être distraite.

G: Toujours. Vous êtes une battante.

A: Merci infiniment.

G: C’est tout.

A: Merci beaucoup pour toutes les informations transmises à Gary aujourd’hui

ainsi qu’à moi-même et à tous ceux qui regardent ceci.

 

Conclusion

G : Je suis si triste…

A: Vous avez vu… ?

G: Oui, j’ai vu.

A: Dites moi ce que vous avez vu.

G: Je ne me rappelle pas de la dernière fois que j’ai pleuré. Je l’ai fait deux fois dans la même journée.

A: Vous voudriez partager quelque chose ?

G: Oh mon Dieu… C’était très profond. Cette autre personne est forte. (Moi supérieur)

C’est très intense. Mon Dieu… ma tête… mon expérience hors du corps…

J’avais l’impression de regarder tous les [inaudible]… …dans toutes les cellules.

J’ai ressenti une immense présence derrière moi. C’était si brillant. Je me suis senti

comme un tout petit, insignifiant……petit rien du tout. Puis j’ai tremblé. ça  m’a donné envie de courir de me cacher et de retourner dans mon corps. J’ai cru que j’étais mort. Ce n’était pas facile de me retenir. Je me souviens qu’il était difficile de ré ancrer mon corps… Mais ce sentiment de… Cette lueur… J’avais même peur de regarder. C’était si immense.

Voilà ce que j’étais à l’instant.Mon corps vibre. Je n’arrive pas à croire que ce soit moi.

C’était pour moi comme un examen. C’était…C’était « Bouge tes fesses ».

Voilà ce que c’était. Je n’ai pas envie de le revivre. J’ai eu l’impression d’avoir été réprimandé. Comme si ma main avait tapé sur mon poignet.

 

A: Lorsque votre vie a été passée en revue ?

G: Ouais.

A: Je pense que vous aviez besoin de ça pour aller de l’avant, pour mener à bien votre mission.

G: C’est différent pour moi Alba. Vous êtes chanceuse. Je le suis aussi mais…

Vous êtes peut-être un peu plus forte que je ne le suis pour certaines choses. Vous êtes incroyable. Vraiment. Je me sens comme si… Je ne sais pas… comme si je venais d’attraper la grippe et que je me réveillais au milieu de la nuit, que c’était parti et je me sens comme si j’avais sué. J’ai comme des sueurs froides à présent parce que je…

ouais… regardez.

G: Je me souviens juste avoir revu ces images.

G: Cette aura entourait tout le globe….. tout comme les petites cellules qui sont à l’origine de tout. Des auras. Des auras qui vibrent. Tout ça se passait, c’était juste…

Il a eu pitié de moi…Ce n’est pas drôle de ne pas avoir le contrôle.

A: Vous devez lâcher prise de temps en temps.

G: C’est pour ça que si j’avais quelque chose à dire ce serait : « Oh mon Dieu »

 

Tout concerne la Terre. C’était merveilleux. Simplement à propos de la nouvelle Terre. Toute la séance. Je me rappelle juste avoir transpiré et juste… …mon Dieu, comme si ça brûlait.

C’était tellement bien. Comme si vous étiez un petit enfant qui regarde quelqu’un

et vous vous sentez tellement bien que vous devez détourner le regard. C’était comme ça.

A: Dites moi ce qu’il s’est produit lorsque votre vie était passée en revue,

G: En gros c’est comme si on me montrait des images……qui représentaient ce que la Terre allait traverser. J’ai vu à quel point nous endommagions la Terre chaque jour.

J’ai vu la négligence et le détournement intentionnel du regard au nom de la cupidité.

C’était… ça…ça fait mal. Je pouvais ressentir tout ce que je voyais….je sais que ça paraît fou, mais je le ressentais au niveau cellulaire.

C’est comme si j’étais à la place de tout ce qui était détruit, je pouvais le ressentir,

en faire l’expérience et c’était trop à supporter. Émotionnellement, je ne pouvais pas le supporter. Et ce n’était pas vraiment comme si je le ressentais, C’est très difficile à expliquer…

C’est comme si j’étais simultanément à deux endroits.

Presque trois endroits, parce que cette autre personne est en train de parler……et je suis comme en train d’écouter en arrière plan.

Ensuite il m’envoie… Enfin moi… Puis je m’envoie ces images dans la tête et vous l’expérimentez en même temps… …et vous… je peux vous entendre poser les questions.

Je ne me rappelle pas de tout. Je me souviens de certaines choses reliées à beaucoup d’émotion. Mais je me dis : « Allez réponds ! » J’essaye de répondre mais je n’y arrive pas.

Mais je comprends parce que je peux ressentir à tout point de vue.

À la première, seconde et troisième personne. C’est très étrange. Je me rends compte qu’à cause de moi,ma façon d’être……peu importe les limitations de mon corps,il est juste assis là genre :  « Comment faire pour employer les mots,le vocabulaire connus dans la petite tête, de cet homme pour pouvoir m’exprimer ?»

Donc il est…ouais, voilà. Mon corps, tel qu’il est, était limitant et également les mots que je……qu’il essayait de choisir pour… Et mon intelligence. Je sais que j’avais l’impression de pleurer comme un bébé pendant environ une heure. Je ne pouvais simplement pas m’arrêter de pleurer. C’est ce dont je me souviens le plus. Je ne me souviens pas autant de la petite discussion. C’était comme une lutte constante……Tout ça… Essayer de..

Comme je vous l’ai dit, j’avais l’impression d’être en arrière plan et j’essayais juste de…Je voulais arrêter de pleurer.

C’est ce que j’essayais de faire. Essayer d’arrêter de pleurer était une lutte constante et je n’y arrivais pas. Voilà ce que c’était. J’essayais simplement d’arrêter de pleurer.

Je ne voulais plus ressentir cette émotion. Pas par rapport à vous ou quelqu’un d’autre, c’était juste par rapport à moi. C’était bizarre.

Beaucoup de gens, tout comme moi, ont pour habitude, de contrôler la façon dont ils sont perçus par les autres.

D’un point de vue personnel, ce que je voulais dire c’est que,si tout le monde faisait une expérience comme celle-là, où il entrait en contact avec son Moi Supérieur,-où qu’il entrait en communication avec l’autre côté, peu importe l’aspect que cela prend-c’est un événement qui change une vie, pour reprendre vos mots. Vraiment.

Ça vous amènerait à changer votre vision des choses, votre vie et votre façon de communiquer et d’interagir avec les autres au quotidien. Ça vous change pour le mieux.

Je pense que si plus de gens le faisait, si chaque personne le faisait…

A: Le monde serait différent !

G: Le monde serait totalement différent. Vous verriez les choses sous un autre angle.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
leo. Praesent velit, venenatis dictum tristique justo