lecture

Mike Horn & leçons de vie

Nan mais Waouh max j’ai envie de dire !
Truc de ouf ce mec, j’ai envie de faire pareil que Mike Horn et je suis à deux doigts de me préparer pour l’Himalaya. Je me tâte sévère !
Un petit piolet, des petites lunettes pour la montagne, de bons gants et c’est parti mon kiki, rien ne me fait plus peur après ce que j’ai lu ! Moi aussi je veux vivre des choses exceptionnelles. Sentir que ma conscience fait parti du tout car c’est ce qu’il ressent tout en haut de la montagne.

Quand ma mère m’a tendu son livre, me suis dit ouais bon, lire des expéditions de montagne pendant je ne sais combien de pages, c’est pas que j’aime pas mais y a peut-être d’autres lectures qui m’intéresseront un peu plus. « Mais siiii lis le, ça va te plaire, c’est plein de belles leçons »….Bon bah me reste plus rien à lire là tout de suite now, alors ok !

Tu parles, plus spirituel tu meurs ! (C’est un expression bien entendu). Une vraie leçon de vie ce bouquin ! Je veux écrire le même. sans les expériences parce que c’est bien trop dangereux oh la la !!! mais finalement les expériences c’est ce qui vous rend vivant. Et la routine vous fait mourir à petit feu. Ca je le sais mais quand on lit son livre on s’en rend compte encore plus. On a qu’une seule envie, vivre en dehors de ce moule géant, hors de la matrice si je puis dire.

Et pour couronner le tout, il trouve la femme de sa vie, (qui malheureusement a été emportée par un cancer..) avec qui l’amour est inconditionnel pour le coup, ce qui donne l’espoir quant à trouver une personne faite pour soi et qui nous pousse toujours un peu plus à vivre la vie de nos rêves.
Car au fond c’est ça l’amour, pas d’appartenir à l’autre mais de le voir heureux. Difficile dans notre conception hein…
Anyway, il s’agit pas d’un livre d’amour non plus mais je note je note !
On voit tellement de couples bancals, bancaux ? ahah, que ça redonne espoir à ce niveau là également ! Bon après, faut accepter de voir partir son homme à l’autre bout du monde tous les 4 matins, et parfois pendant plus de deux ans…Bon heu ouais…mais c’est ça l’amour ! Laisser partir l’autre pour son bonheur. Mais que c’est beau, que c’est beau, j’ai envie de sauter en l’air tellement c’est beau mais je suis assise à même le sol et du coup j’ai la flemme.

Revenons-en à nos moutons.

Est-ce qu’on se sent vivant dans la routine ?

A vivre toujours les mêmes journées, jour après jour ? Bah non, pour la plupart on attend que la vie passe finalement. Et c’est ce que je faisais aussi, ce qui est surement la cause de plusieurs de mes downs.(= bas) A chaque fois je me disais mais c’est ça la vie ?!
Aller dans un boulot qui nous plaît pas plus que ça, bosser pour des patrons qu’on ne connaît même pas ou pour des entreprises pour lesquelles nous ne sommes pas en accord ?
Faire deux trois sorties avec les amis dans la semaine, quelques voyages lors de nos congés payés. C’est QUE ça la vie, really ? Really Really, je sais que ça convient à beaucoup de gens (surement car ils n’ont pas envisagé d’autres options non plus) mais pour ma part quelque chose me manquait vraiment. L’impression d’être vide. C’était même physique. Une grosse boule à l’intérieur, un gros néant qui m’aspirait Bizarre comme sensation, on comprend pas trop ce qui se passe si ce n’est qu’on se sent dans le noir total, dans un vide infini. ETEINTE, un manque de sens à sa vie.

Alors oui on va se sentir vivant, par ci par là, par la découverte, par les échanges, par les émotions, par les fous rires mais quand on est dans la routine constamment, ces moments se font rares finalement, quand on le compare à toute une vie.

On passe une moyenne de 150 heures par mois au boulot ! PAR MOIS ! Sans compter les transports, les heures supp et tout le tsouin tsouin hein. Alors pour ceux qui aiment leur job, qui ont le plaisir de se lever chaque matin, c’est top, mais pour ceux qui ne l’aiment pas plus que ça, pour qui c’est juste alimentaire. 150 HEURES ! Vous vous rendez compte ?!

Depuis quand on nous a fait naître pour passer autant de temps à faire quelque chose qu’on n’aime pas ou peu. C’est peut-être pas plutôt pour que nous on évolue, intérieurement, toujours un peu plus qu’on est venu sur terre ? Réaliser de plus en plus de choses au fil de nos incarnations ? Aider cette belle planète qui est en train d’être détruite par la course à l’argent, au pouvoir…Rha la la…Pauvre terre, pauvre nature, imbéciles d’humains !  Pas tous heureusement mais bref, changeons de sujet là, ça me déprime de voir ce que nous faisons de cette pauvre nature.

Qu’est ce qui nous empêche de mener la vie de nos rêves ? Le Courage ? Qu’est ce qui nous retient ? La peur,  qui n’existe que dans nos têtes la plupart du temps ! Et puis la sécurité oh la la. « On » nous parle de catastrophes, de pauvreté, de chômage, de tout ça alors on a tellement peur de sortir du moule et de faire chemin seul qu’au final on ne fait rien. On se sent paralysé alors on reste à l’abri. Tellement peur que ça ne se passe pas comme prévu, tellement peur du jugement, de sortir de la petite case.  Peur de sortir de notre zone de confort. Ahhh cette zone de confort qui nous retient constamment. Et je vous fais des beaux discours mais j’ai moi même du mal à en sortir de cette zone si confortable, mais j’essaie malgré tout, à mon rythme.

Le mec plus jeune, Mike hein, il a un taf du tonnerre, il gagne super bien sa vie, a tout ce qu’il faut : argent, amis, biens matériels, mais comme il dit il s’ennuie ! Alors il lâche tout ! Son job, il donne tous ses biens matériels, ferme son compte bancaire et part à l’aventure avec 50 euros en poche.
Qui ose faire ça ? Lui et d’autres certainement mais au final, vous en voyez beaucoup autour de vous faire ce genre de choses ?

Bien sur moi-même j’en suis incapable pourtant c’est en prenant des risques qu’il découvre des tas de choses, qu’il évolue, qu’il avance et qu’il se sent vivant ! Et puis c’est en passant par des phases de galère qu’il peut apprécier à ce point tous les autres moments et qu’il découvre de quoi il est capable, sinon comment ?
Quand on est habitué à vivre quasiment toujours la même chose, est-ce qu’on se réjouit réellement de quoique ce soit, est-ce qu’on dépasse ses limites ?? Of course not.

Je vous mets d’ailleurs un petit passage de son bouquin à ce propos :

Sauf que je m’ennuie. Cette vie, pour moi est trop prévisible. …. J’ai l’impression de m’endormir. … Gagner de l’argent ? Insignifiant. Posséder des biens matériels ? So What ? Obtenir le respect des amis ? Pourquoi faire ? La dernière chaîne stéréo ne me rendra pas plus heureux. Le gadget de ma nouvelle voiture ne me feront pas battre le coeur. Il doit y avoir quelque chose au delà du mur.

 

Aaaah donnez moi le couraaaaaage de prendre des risques de ouf…bon j’ai quitté mon job, c’est déjà un petit pas mais je suis loin de Mike, mon modèle !! 🙂
Allez  je donne tout ce que j’ai,  je lâche mon appart, je prends 50balles et je vais dormir sous un pont. C’est parti pour l’aventuuuuure. ouais enfin me connaissant on me retrouve déprimée à faire la manche et puis au final je me laisse mourir en me noyant dans la Seine en me disant « de toutes façons…j’ai pas de chaaaaance, ouiiiin ». Ahaha ….Nan je ne me dirai plus jamais ça car nous sommes responsables de nos choix et de la façon dont on fait face aux événements de la vie. Et si vous ne me croyez pas, Mike le dit aussi d’abord !!
A partir du moment ou on se dit ça, y a plus de victimisation possible….allez parfois on peut quand même un peu, pour le fun ou pour attirer un peu d’attention parce qu’on en a besoin parfois, on est humain !

Sans aller jusqu’à gravir des cols de plus de 8000m, chaque personne à sa montagne à gravir ! Que ce soit dans l’aboutissement d’un projet ou autre. Se découvrir, Se lancer des défis, entreprendre, faire jaillir le meilleur de soi-même, se sentir vivant, se rendre compte de quoi on est capable, sortir de sa zone de confort et voir le chemin qu’on a parcouru !

Il dit dans son livre que sa date d’anniversaire,c’est un rappel que le temps passe et il fait le bilan de ce qu’il a accompli l’année précédente. Je vais faire la même, un bilan de ce que j’ai accompli en une année. Et rien que d’y penser là, je me rends compte que j’ai accompli cette dernière année bien plus que toutes mes années précédentes cumulées. j’ai appris tellement de choses, et j’ai réalisé plus de choses que depuis que je suis née…Alors que c’est même pas grand chose, imaginez ce temps perdu…. à être endormi.

Allez, je vous mets deux petits passages de Mike Horn…juste deux pour en avoir pour la suite, tellement inspirant ce qu’il dit !

« Mike Horn, Mike Horn, Mike Horn » Ouiii oh ça va les filles ! Grrrr Moi aussi je suis sur le coup, j’ai l’impression qu’on est plusieurs et ça ça me contrarie pas mal quand même, !! ahah…
Nan mais faut le dire, sacré mec hein..Aventurier, courageux, respectueux de tout, gentil, battant, humble, simple, beau, bref je vais pas mettre toutes ses qualités mais Waa..Waa….Waa, waa waa.

Si un gars comme ça passe par là, fais moi signe hein !!! Et si c’est toi Mike, bien sur contacte moi et je te donnerai les bulletins météos quand tu iras en montagne…sauf si je suis occupée à réaliser mes rêves bien sur….ne pas s’oublier non plus, ça va de soi !

Je vous bise la joue ! si elle est propre hein !!

 

« J’ai pris une leçon importante, une leçon d’existence, dans la vie, pour faire quelque chose qui sorte de l’ordinaire, on doit mettre sa tête plus haut que les autres; mais en levant la tête, on ramasse des vents, on s’expose, on affronte la critique, la jalousie, la méchanceté. Il faut accepter de vivre tout cela. Et c’est bien ainsi. Contrairement au dicton, ce n’est pas en vivant caché qu’on vit heureux… »

 

« Contrairement au dicton, le temps n’est pas de l’argent, il est la vie même. dans la vie quotidienne on se laisse épuiser par le nombre de choses qu’on croit devoir faire…ou qu’on pourrait faire. quand on prend son temps, quand on limite le nombre d’options au maximum, on goûte pleinement à l’existence. »

 

Le mec anti dicton quoi !!!!

Ca vous a donné envie de lire ce livre ? Si c’est le cas, vous pouvez le commander juste ici !

Et des livres

Oh j’aime pas finir un livre !!!! Et puis en même temps j’aime bien parce que je retourne à la réalité et je peux continuer à faire des trucs !..enfin quand je recommence pas un livre dans la foulée ! Mais bon, c’est l’été !
Quand je commence, je veux connaître la fin, direct ! Bah ouais mais pour ça faut tout lire alors tu tournes les pages, en les lisant bien sur, jusqu’à la fin et pendant ce temps les heures passent !! Les journées avec.
Bon là j’ai acheté le dernier bouquin de Grimaldi avant hier : Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie ! Le méga gros, je n’ai pas pu attendre la version poche, heureusement je le traîne pas dans le métro, je suis en stand by chez ma mère, à la cool Raoul. Transat direct et lecture max ! Lecture qui n’en finit pas du coup.
Quand il fait moche, je travaille, quand il fait beau, je profite ! Moi qui veux vivre dans le Sud, c’est mal barré pour ma vie ‘professionnelle’. « Ah nan y a du soleil je bosse pas today !! »

Aloors, donc après avoir acheté, j’ai donc lu le dernier bouquin de Virginie Grimaldi. Je vous mets le résumé, tant qu’à faire :

« Je ne t’aime plus. »
Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule. Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au jour où elle décide de reprendre sa vie en main. 
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer. 
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis. 
Avec une extrême sensibilité et beaucoup d’humour, Virginie Grimaldi parvient à faire revivre des instantanés de vie et d’amour et nous fait passer du rire aux larmes. Une histoire universelle. »
Ce roman est encore différent. Un peu moins drôle que le deuxième mais prenant et je comprends pourquoi il est un peu moins drôle (à mon goût) car on comprend à la fin qu’elle se livre un peu finalement donc ça doit être plus difficile d’y mettre de la légèreté.
Bien sur je ne vous raconte pas l’histoire sinon ça ne servirait à rien et je me rends compte que je n’ai pas spécialement grand chose à dire sur ce livre…bizarre hein ?
On suit l’histoire, pas trop de rebondissement, on attend de voir ce qu’il va se passer à la fin. Une belle moralité, leçon de vie, de toutes façons c’est dit en titre hein et même dans le résumé finalement.
C’est moi qui choisis mes lectures en conséquence d’ailleurs ? y a toujours des messages spirituels dans tout ce que je lis, même quand je prends des romans juste pour me détendre. Je lis beaucoup de bouquins ‘nourissants’, spirituels avec de bonnes vibrations mais parfois j’ai juste envie de faire une pause.
Comme là, je suis toujours en train de lire « La vie des maîtres » mais j’ai fait une pause, je fais des pauses, je le lirai en pointillé je pense, ou un jour je le finirai d’un coup, ça dépend en fait, c’est selon la vibe du moment. Mais je m’aperçois que même lorsque je choisis mes romans, on a toujours ces messages spirituels derrière ou alors c’est encore la vibration de la terre qui fait son chemin et on retrouve de plus en plus tous ces messages un peu partout. Roman, internet, entourage lala. Et c’est tant mieux j’ai envie de dire !
Genre quoi comme messages ? bah genre que chaque difficulté nous fait avancer, d’apprécier les petits bonheurs du quotidien et tout le tralala !
Donc pour en revenir au roman, à lire oui ! Bon bouquin mais j’avoue regretter l’humour que j’ai trouvé dans le deuxième. Je me suis dit le 3ème il va dépoter, je vais tellement rire que je vais m’étrangler mais non.. J’ai souri bien sûr, y en a des bonnes mais c’est différent. Et comme je dis plus haut, les vibes ne sont pas toujours les mêmes n’est ce pas. Je le vois bien à mon niveau, parfois j’ai envie d’être une déglingo, parfois j’ai envie d’être calme, parfois j’ai envie d’être triste, parfois j’ai envie d’être rock !! Les romans finalement, ce doit être la même.
—–
Bon entre temps j’ai mis en stand by l’article que vous êtes en train de lire, comme souvent. C’était y a deux jours et j’en ai profité pour lire un autre bouquin que j’ai acheté en même temps que celui de Grimaldi ! « Et je danse aussi »  de Anne-Laure BONDOUX et Jean-Claude MOURLEVAT. On peut écrire des livres à deux ? ah ouais ?? comment on fait ? je fais le premier chapitre et tu fais le deuxième, je reprends au 3ème…Chelou non ? Bon bah il s’agit d’un échange…Alors est ce qu’il s’agit d’un vrai échange ? C’est peut-être écrit à la fin du livre, je vais jeter un coup d’oeil quand même….Je reviens !
Nan ils disent rien.
Un truc que je trouve super émouvant dans les livres de Grimaldi, ce sont ses remerciements à la fin, sa petite touche personnelle. Elle remercie les gens qui l’encouragent dans ses projets mais toujours avec des mots pour chacun, je trouve ça top et émouvant….Eh bien là dans ce bouquin, c’est ce qu’il manque.
Pourquoi ce livre ? inspiré de quoi ? C’est quiiii les gens ? Elle vient d’ou cette histoire, y a un lien avec une histoire vraie ou je sais pas ?? Le lecteur a envie de savoir ! il aime bien, enfin je suppose…en tout cas moi jaime bien ! Et si un jour j’écris mon roman alors je m’en souviendrai. D’ailleurs je ferai 5 pages de roman et 200 de remerciements; Livre émouvant max !
Donc pour parler de ce livre, j’ai kiffé max, et super facile à lire (eh ouais perso j’aime pas les trucs trop compliqués, j’ai pas un vocabulaire de malade, vous avez pu le constater en lisant mes articles et en regardant mes vidéos, alors si je dois chercher dans les dico des mots compliqués toutes les 3 pages, merci mais non merci !).
bref, j’ai beaucoup aimé. En gros c’est un échange entre un écrivain et une de ses lectrices, enfin c’est ce que l’on croit au début mais je ne vous en dis pas plus  bien sur. un amitié se créé. Quand j’ai acheté le bouquin, me suis dit ouais bof mais en regardant les avis sur internet (ce que je fais avant chaque achat de bouquin) j’ai vu que c’était super bien noté et qu’en plus, ceux qui avaient aimé Grimaldi avaient également aimé celui ci, alors forcément, gage de confiance pour moi !^^ et j’ai été plongée dedans, je l’ai commencé hier soir je crois et il est déjà fini.Je vous mets le résumé également, et en plus il donne envie je trouve 🙂La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins.

Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre.

Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets.

Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse.

Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

Je proteste contre les bons livres, ils nous privent de liberté ! nan mais c’est vrai on a pas envie de les lâcher et la journée passe sans qu’on s’en rende compte c’est dingue ça. Une vraie drogue. J’ai l’impression que ces derniers jours je n’ai fait que lire lire lire, et pas grand chose d’autre à coté, je m’en veux un peu…mais il ne faut pas, nous sommes au mois d’Août et donc ça veut dire vacances non ? hihi.
Allez, j’arrête là mon petit article ! vive la lecture…je n’ai pas d’autres romans en vue, mais si de nouveau je tombe sur un bon livre je vous en ferai part bien entendu !!
Pour commander ces livres, c’est par ici :

A bientôt !!!!

Virginie Grimaldi & être Soi (Quel rapport ?)

Je suis en train de lire Virginie Grimaldi. Vous connaissez ? Nan ? bah tant pis.
Elle écrit des livres ! Je suis en train de lire « Le premier jour du reste de ma vie », je pensais que c’était le film, me suis dit aucun interêt tu as déjà vu le film. mais en fait c’est pas le livre du film alors je le lis ! Et c’est bien sympathique ma foi, ça me donne envie de faire une croisière pendant 3 mois moi aussi, tout quitter, rencontrer de nouvelles personnes et lâcher le passé, tout ce qui me retient. bla bla bla bla, je voulais pas parler de ça du tout !!

J’ai commencé par son deuxième bouquin (qui est en fait le 3ème je crois mais on va dire son 2ème à succès) ! Qui est…je sais plus, faut que je me lève pour regarder et j’ai la flemme. Je suis étendue sur le lit, un coussin sur les jambes et le petit mac book par dessus. j’ai peur qu’en bougeant je ne retrouve pas cette position dans laquelle je me sens méga à l’aise. Même si je commence à avoir des ecchymoses aux fesses…
attendez je me concentre max pour me souvenir….aaaah « Tu comprendras quand tu seras grande » (petit check sur google quand même histoire de…) j’ai oublié le « plus » : « Tu comprendras quand tu seras PLUS grande« , et vous savez quoi ? qu’est ce que j’ai ri ! je me vois encore rigoler toute seule à lire son bouquin, et moi j’adOooOre rire, c’est trop bien de rire. Je l’ai dévorée son bouquin, avec ses petites anecdotes dans la maison de retraite, sa façon de raconter, ce qu’elle pense dans sa tête pendant qu’elle fait le contraire,  les petits vieux tout plein de belles leçons de vie. Vraiment j’ai adoré la lire !
Je me suis un peu reconnue dans son écriture d’ailleurs, un peu à la wanagain the machine bistoufly, et je me demande si c’est pas ça qui m’a rappelée à quel point j’aimais écrire et raconter des bêtises. Merci à toi Virginie de m’avoir remise là dedans, malgré toi bien sur mais merci quand même, gratitude in the tube.

Bon c’est toujours pas là que je veux en venir. J’ai donc acheté son premier bouquin now. pas le 3ème, il est en grosse version et donc trop cher ! me suis dit attends qu’il soit en poche et prends le premier dans ce cas. (mais j’avoue que j’étais très attirée par le 3ème et encore plus maintenant quand je vois comment ses bouquins ont évolué !!!)
Et du coup à aller dans ce sens là je me dis, (donc pour ceux qui ne suivent pas ou qui sont perdus : le 2ème, puis ensuite le premier) je me dis ça y est, elle s’est lâchée la meuf !! Son premier livre a été un succès donc elle s’est sentie en confiance et a laissé son SOI s’exprimer encore un peu plus !
Son premier bouquin, est très agréable et je souris mais le deuxième j’ai vraiment rigolé et adoré ! d’ailleurs il a une étoile en plus sur Amazon, c’est pour vous diiire !
Aurait elle eu peur de commencer son premier bouquin avec son humour décapant, en écrivant ce qu’elle voulait vraiment écrire….on voit par moment que c’est limite maaaaaaiiiis pas amené comme dans le 2ème, je ne saurais pas expliquer. parce qu’honnêtement le 2ème parfois ça décoiffe ! ahah…c’est la sensation que j’ai. que dans le premier, elle se limite dans sa « connerie » (attention à prendre de manière positive puisque j’adore la connerie)….Mais je ressens le truc un peu plus cadré..

Et puis j’ai repensé à moi, les limites, le cadre, la société. Je dis pas que c’est pareil pour elle c’est juste que ça m’a fait penser à ça.
Ne pas être too much….ne pas montrer sa gogolitude totale, on est quand même dans un monde ou on juge beaucoup, et l’image et tout ça ! Et quelque part on se met des freins, en tout cas moi je m’en mets énormément, par peur de je ne sais quoi ! Bah oui de quoi après tout ?  ce que je fais depuis 36 ans d’ailleurs (oui parce que j’ai 36 ans, « QUOOOIII ? elle a 36 ans, j’étais persuadée qu’elle en avait 24…bah ouais c’est ce que tout le monde me dit mais non)…me suis dit mais ouais Cécile, lâche toi, sois toi, parce que c’est toujours quand on est réellement soi que ça fonctionne. Ca peut fonctionner sans l’être à 100% bien sur, parce qu’il y a des exemples partout mais pas autant, pas dans la vibration, vous voyez ce que je veux dire ? A bas les apparences. (Et là Virginie G. qui tombe sur mon article et qui se dit « qu’est ce qu’elle raconte, rien à voir avec moi »…tant pis moi c’est comme ça que je le perçois ^^)

Bon pour ceux qui ont déjà vu mes vidéos, c’est pas la première fois que je le dis mais de là à y arriver (être soi si vous suivez pas, je pars un peu dans tous les sens), y a un pas. Voir tout plein de pas. Je pense que j’en suis ptet à la moitié de mes pas dans le fait de s’assumer totalement, il m’en reste encore beaucoup mais on y va et plus j’avance dans la vie et puis je prends conscience de tout ça…c’est le livre…de la VIE ahahah (Si vous avez lu mon article de l’interview avec Swann, Swann demande à Nicolas, interviewé avant moi, quel est le livre qui l’a marqué, ou qui a contribué à son éveil. le mec il répond…attention…. « le livre…de la VIE »…Waaaa, mec t’assures ! Ahah c’est pas beau ça ? Ca claque hein, je voulais refaire la même mais ç aurait été grillé direct derrière, donc je le ferai un jour dans une autre interview, genre ça vient de moi…le livre…de la Vie…. »  hihi)

Tout ça pour dire, No Limit les gars !

Ca se trouve y en a qui lisent l’article et qui se disent « mais on s’en fout, moi je lis ton article pour avoir des critiques sur ces bouquins voir si je les achète ou pas !! Alors j’y viens, no stress, cool raoul :

Critiques des bouquins : Oui, ils sont bien, tu peux les acheter. Voilà voilà ! 😀

Allez, je retourne à ma petite lecture, et puis je vais checker les croisières autour du monde aussi. J’aimerais faire une croisière mais ce qui me dérange c’est le coté organisé ! Ca ça me gonfle les trucs organisés, un peu ok mais pas tout le temps. Tu vois le pays de manière « organisée » et du coup tu peux pas vraiment voir le pays tel qu’il est, avec sa culture, ses habitants, ses croyances…nan on te sert juste le truc pour touristes, une petite danse de la joie par les autochtones tout ça, ouais ouais ok…je préfère dans ce cas faire un « j’irai dormir chez vous » ou « rendez vous en terre inconnue« . Voir l’authentique, le VRAI (on y revient toujours hein ?)

J’adorais Pékin Express (oui ok là dessous y a surement des trucs qui sont pas si non organisés que ça) mais voilà, enfin bon vous voyez ce que je veux dire, je vais pas m’étendre et puis de toutes façons j’ai pas le vocabulaire adéquat. C’est chiant ça, je lis beaucoup, mais je reste toujours avec un vocabulaire assez pauvre, ça doit pas être mon truc. Est ce si grave tant qu’on me comprend ? Je me dis que non. Je vous parlerai une autre fois des voyages, organisés ou pas. Mais là c’est pas le moment !  J’ai tellement tellement tellement de choses à faire (genre !).

Zoub, et c’est vendredi alors bon vendredi et bon week end mes amis !)

(allez je vais quand même bouger mes fesses pour faire une petite photo pour l’article !^^)

« Revenue Guérie de l’Au-Delà » – Anita Moorjani

Non alors pas moi !!! C’est un bouquin !!! Moi je n’ai pas été malade, ni guérie, ni revenue de l’au delà mais j’ai lu ce bouquin d’Anita Moorjani et j’ai ADORE !!! Bon de base je m’intéresse pas mal donc à la spiritualité (donc à l’existence d’un autre monde, je précise car je sais qu’il y a parfois plusieurs définitions de la spiritualité) et ces derniers temps je me suis penchée sur les histoires de morts imminentes. Documentaires, expériences bouquins et tout le tralala, je trouve ça passionnant.

La semaine dernière j’ai lu le bouquin « La Preuve du Paradis »…livre également sur une expérience de mort imminente, racontée par un NeuroChirurgien : Eben Alexander, j’ai moins aimé la façon dont est racontée l’expérience mais globalement on en arrive au même point. Un autre monde existe. En plus c’est un scientifique et il croit qu’il a eu cette expérience pour pouvoir raconter au monde entier ce qu’il a vécu en tant que scientifique neuro chirurgien. Lui-même, qui a vu des tas gens dans le coma n’a jamais cru à toutes ces expériences chelous de l’au delà mais une fois passée par là il est bien obligé d’y croire alors il raconte. Si je me souviens bien il a eu une méningite E-Colis, donc en gros, son cerveau n’était plus du tout du tout en étant de fonctionnement. il n’a donc pas pu fabuler, halluciner, inventer, rêver. Il y a des passages un peu scientifiques compliqués dans son livre qui décrivent la maladie qu’il a eu et qu’il n’y avait donc plus rien en état de marche. Ce qui prouve bien que la conscience existe bien sans le corps humain. C’est pas merveilleux ça !!!! Je conseille également de lire ce bouquin même si j’ai préféré celui d’Anita.

Voici d’ailleurs un petit résumé de la Preuve du Paradis :

Y-a-t-il une vie après la mort ? Ou plus exactement, est-ce que le Paradis existe ? Eben Alexander, neurochirurgien à l esprit rationnel, nous en donne la preuve, après avoir vécu une NDE (expérience de mort imminente). Cet homme de 52 ans atteste de l existence du Paradis dans ce livre témoignage, aussi extraordinaire que bouleversant. L auteur nous invite à partager son voyage dans une autre dimension, là où il a rencontré des êtres de lumière, très différents de tout ce que l on peut connaître sur notre planète… Un récit dont l authenticité a été reconnue par le Dr Raymond Moody, spécialiste renommé de l au-delà.

– Un best-seller outre-atlantique ;
– Un témoignage bouleversant et authentique sur l après-vie, écrit par un scientifique…

Eben Alexander est neurochirurgien et enseignant à l Université de Virginie.

Et vous pouvez le trouver, ici : La Preuve du paradis

Donc pour en revenir à notre Anita Moorjani Internationale, car c’est quand même le livre que j’ai kiffé, déjà j’ai adoré la façon dont le livre est écrit et l’histoire ! Car il s’agit à la base d’un indienne, avec tout ce que comporte la culture indienne ! Elle vit à Hong Kong, va dans un lycée britannique catholique, mais a la culture indienne, imaginez le smilblilck !!! La fille est tiraillée de tous les cotés, elle veut se fondre dans la culture européenne pour être acceptée par ses camarades, elle veut faire des études, voyager, parcourir le monde, être indépendante parce que c’est ce qu’elle est au fond d’elle, mais en même temps sa culture la rattrape, il faut la marier à un homme, et qu’elle sache faire les chapatis, pas d’avoir la science infuse !!!! Bon en gros elle grandit comme ça, ne sachant pas comment se comporter dans ce système avec ces cultures et enseignements différents. Alors what ? Bah y a du conflit un peu partout en elle.

Elle en arrive à développer des années plus tard un cancer lymphatique, pendant 4 ans elle lutte contre cette maladie et je peux vous dire, ça a l’air très très moche. Puis là paf le coma, plus rien ne fonctionne, elle s’en va doucement….ou ça ? Je vous le donne en mille, dans l’au-délà pardi !!!

Alors je trouve dans le livre qu’elle ne parle pas vraiment de l’expérience en tant que tel mais plutôt des leçons qu’elle en a tiré ! Bien sur comme tous les autres elle est baignée dans l’amour inconditionnel, elle se sent, libérée, délivréééée, se sent merveilleusement bien ! Elle a la connaissance universelle, et le monde là haut et bien plus merveilleux que le monde d’en bas ! Ca depuis que je regarde et lis des choses sur le sujet, je le sais ! Ce qui fait que je n’ai vraiment plus peur de mourir, sauf si je dois mourir dans la souffrance. Please Universe, if you have to let me go, sois cool quand même !

Bon et voilà, elle se rend compte qu’elle fait parti d’un tout, que nous sommes tous tout Amour et que toi, moi, lui, elle, untel, le connard de la bas, la bombasse d’à coté, bah on est TOUS liés. Et que nous nous influons tous les uns les autres. D’ou la nécessité de penser amour et d’arrêter de juger, lorsque l’on juge, on se juge un peu aussi ! Tout ce qu’il y a chez les autres, vous l’avez en vous également même si c’est à petite dose. Oui, vous aussi vous êtes un criminel et un violeur !!! …non bon je m’embarquerai pas là dedans, mais elle parle d’eux également si ça vous intéresse, lisez plutôt le livre sinon vous allez me prendre pour une guedin. Mais elle insiste bien sur ce fait, nous sommes tous reliés, les uns aux autres, aux animaux, à la nature, à chaque brin d’herbe. Et nous avons tous un impact dans cette grande toile cosmique qu’est la vie !  Elle en parle beaucoup beaucoup de ça, voire un peu trop dans les derniers chapitres, alors c’est peut-être pour que les gens comprennent bien de quoi on parle, soit elle a buggé mais je ne pense pas.

Sinon elle revient complètement guérie alors que des tas de choses ne fonctionnaient plus ! Les médecins ont refait plein de tests car ils n’arrivaient pas à y croire, c’était impossible ! Comment est ce possible que tout se régénère comme ça ?? Avant de revenir parmi les vivants, elle se rend compte que c’est elle même qui s’est créé son cancer, car elle n’était pas en phase avec elle-même, parce qu’elle allait à l’encontre de ce qu’elle était réellement, elle était en conflit complet ce qui pour elle a causé son cancer. En apprenant tout simplement à s’aimer, à s’accepter, à faire confiance à la vie, elle a guéri. Quand elle était de l’autre coté, elle a compris qu’en revenant sur terre, elle reviendrait totalement guérie sur terre.

Il parait que chez les chinois il y a très peu de cancer, ils appellent ça la maladie de l’Occident ! Mais en même temps, nous sommes tellement déconnectés de tout ce qui est spirituel, on essaie de se fondre dans un système, on fait des choses car ça doit être comme ça : métro boulot dodo, maison, enfants, voiture…Mais si au fond de nous c’est pas ça qui vibre, so what ?

moule tarte

Je vais aller à l’encontre de ce que je suis, je vais pas être bien mentalement, je ne vais pas être alignée et paf je vais développer des maladies. On sait bien que le stress cause énormément de maladies, alors oui ça a un sens. Pareil, tellement de prévention en Occident sur le cancer. On te dit que quoique tu fasses tu vas le choper, tu as de la prévention dans tous les sens donc ça génère quoi ça ? la PEUUUR, et la peur c’est le contraire de l’amour (et ce n’est pas la haine comme on pourrait le croire)…Alors si tu vas à l’encontre de ce que tu es : amour, et que tu vis dans la peur de ne pas être comme il faut être, ça ne peut pas aller. Mais ouiiiiiiii…

Bon ouais, encore une fois, calmez vous, ce n’est qu’un blog, je suis pas la reine de explicationneuse et on pourrait croire que je fais des conclusions un peu simplistes mais c’est juste pour dire que si vous vivez une vie qui ne vous correspond pas, que vous êtes pas vraiment qui vous êtes au fond de vous, que vous portez constamment un masque, alors ça ressortira d’une certaine façon !

A moindre échelle…je prends mon exemple, ma vie me correspond pas du tout à ce que je suis pour le moment. Aller bosser chaque matin enfermée dans un bureau pour faire un truc qui ne m’intéresse plus du tout, ça me bouffe !! Et mon corps me le fait savoir par des poussées d’eczema, migraines ophtalmiques, mal au venventre (je dis ça de manière infantile qu’on y voit pas déjà le truc dégueu)….Bref ma vie n’est pas du tout en phase avec ce que je suis, c’est pourquoi j’essaie d’en changer. En attendant mon corps bug d’un peu partout alors il va VITE falloir que je trouve ma voie. J’aime écrire, j’aime déconner, j’aime jouer de la musique, j’aime chanter, j’aime danser, j’aime RIRE RIRE RIRE, mais faire des process pour des incidents informatiques, heu non, ça pardon mais bof…….j’adore les sujets de développement personnel et je suis passionnée de spiritualité alors c’est par là que je dois me diriger, avec humouuuur. Je compte sur l’Univers pour m’aiguiller. En attendant je vais prendre un café et soigner mon eczema !!!!

Je vous mets le petit résumé de ce bouquin :

En 2002, Anita Moorjani apprend qu’elle a un cancer lymphatique. Durant quatre ans elle va se battre, niais le cancer finit par gagner du terrain et se généraliser. Alors que les médecins ne lui donnent plus que quelques heures à vivre, elle sombre dans le coma. Entre la vie et la mort, elle vit une expérience magnifique : hors de son corps, elle atteint une clarté et une sagesse qu’elle n’avait jamais connues sur Terre. Dans cet état, elle découvre la cause réelle de sa maladie et les défis psycho-spirituels auxquels chaque humain est confronté : s’aimer, transcender ses peurs, conquérir sa liberté intérieure. Revenue à la vie, son état s’améliore peu à peu, et Anita entre en rémission totale à la plus grande stupéfaction de ses médecins. Un témoignage bouleversant.

et le lien si vous souhaitez le lire :

Good Bye !