Culture

Art et passions

Aaaah c’est génial, c’est Vendrediiiiiii. Allez, la petite chanson qui va bien:

C’est le week end, yeah yeah yeah…Enfin ça faudra la chanter ce soir, une fois le « travail » terminé. J’ai hâte. J’ai l’impression d’avoir quasiment pas de temps pour faire mes trucs et ça commence à me frustrer max !!

Mais quoi ? C’est quoi ces trucs ?? Bah par exemple, sous mon pot de dentifrice, y a des traces, faut que je nettoie. Puis ma porte de douche, j’ai vu un peu de calcaire en bas en droite, ça me vener. Et puis faut que je nettoie les coins de porte, ça se salit avec le temps quand sans faire exprès tu te frottes à ta porte. Bah ouiiiii… tout ça. Et ouais, dans un chez soi propre, on se sent forcément mieux.

Et oui non c’est pas ça mes trucs…mais justement à avoir si peu de temps à faire mes trucs, dès que je suis un peu chez moi, je fais mes trucs et la vaisselle s’entasse, la poussière aussi, et ça commence à me rendre pas bien. Moi je suis très feng shui, et ça ça l’est pas ! Pareil mes plantes me regardent de travers en ce moment, elles commencent à avoir des feuilles jaune. Mon Yucca a l’air triste. Why ? Qu’ai je fait de travers ? trop d’eau ? pas assez, la terre a l’air humide. QUE DOIS JE FAIRE, je ne veux pas les perdre. Je pense aussi que je leur parle pas assez, je m’occupe pas d’elles quoi (eh oui…les plantes ça vit, elles ont besoin d’amouuuuUuuur, et d’eau fraiche..) Alors je me dis demain, ménage max, mais non déménagement ! Aaaaahhh et ET MES TRUCS !!!!! :(( Bon vivement dimanche en gros. Toute la journée, entière, rien que pour MOI !! The kiff maximum. Dimanche je ne sors pas 🙂

Hier je suis allée voir le spectacle de Christine Chollet avec des copines. Comic- Hall Super sympa dis donc. Une artiste complète. Elle est drôle, elle danse, elle chante, elle joue…bon bah voilà. Top quoi et en la regardant, je me disais putain mais  pourquoi je fais pas ça sérieux ? Mais pourquoi je fais pas ça !!!! Ça me correspondrait plus que d’être derrière mon pc à regarder des tickets hors délai franchement ?! Rha la la mais si. Est ce trop tard ?

Et si je relisais mes 10 années de blog, d’histoires abracadabrantes et que je les transformais en sketch ??? J’ai bien envie d’essayer après tout !

Oui parce qu’avant ce blog, j’en ai eu 2 autres,enfin un peu plus mais que j’ai laissés très vite, mais mon premier a plutôt bien fonctionné, j’écrivais très souvent et pendant des années. et le second a tenu un peu (beaucoup moins que le premier) mais voilà, là dedans y a des tas d’histoires que je pourrai reprendre. Voilà un autre truc à faire. Relire mes posts et noter les plus rigolos. J’en ai pour 4 mois mais Why not les mecs WHY NOT.

Après pour ça…il faut du temps et du temps. Et mon temps je le trouve quasiment que la nuit alors c’est dur de se lever le lendemain pour écrire des process et regarder des tickets. J’attends le soir avec impatience, rentrer le plus vite chez moi pour réfléchir à tout ça…J’aimerais être une artiste en fait, voilà, c’est ça qui me ferait vibrer et qui me correspondrait. Ca me fout des frissons, ça me rend heureuse, ça me fait vivre quoi !!! Allez Cécile, go go go go !!!! Shit in the fuck in the landscape with flowers.

Donc ce spectacle, pour en revenir à elle, (mais attention je reparle de moi dans 3mn chrono, faut pas déconner) je vous le conseille, très sympa. Après a un moment du spectacle je me suis dit trop de chansons tue la chanson ! Enfin j’avais pas vu le titre du spectacle en même temps « Comic Hall » donc fallait s’y attendre mais disons que pendant qu’elle chantait je rigolais moins même si c’était très bien. J’ai adoré sa version de Mylène Farmer « sans contrefaçon » et Mistral Gagnant qu’elle a fait A cappella et là j’ai du retenir mes larmes. elle m’a foutu des frissons dans tout le corps. Les poils étaient tellement hérissés que j’ai commencé à être prise de panique. Tous ces poils en suspend comme ça….bref Très belle voix  ! Bravo. Elle se produit sur scène et son mec écrit ses spectacles. C’est pas Génial ça. Si un comique passe par là, ou un compositeur/musicien et que vous voulez devenir mon partenaire de vie, amoureusement et professionnellement parlant, contactez moi ! (après vous enflammez pas, si y a pas les papillons le flash tout ça, ce sera surement que professionnel mais sait on jamais !)

Ensuite nous sommes allées manger et puis je suis rentrée vers 23h45. Je ne peux pas rentrer chez moi et me coucher, c’est chose impossible. Si je me couche direct en rentrant de quelque part  j’ai l’impression d’avoir perdu ma journée, c’est con hein ?!! Bref du coup j’ai un peu glandouillé, a 1h me suis dit faut que j’aille me coucher. Donc j’ai fait le nécessaire pour aller me coucher et mes doigts me démangeaient comme pas possible. la corne de ma main gauche me criait « on a besoin de se nourrir de coooordes, donnez nous des cordes qu’on puisse entretenir cette corne »…

Alors dans le noir, juste avant de me glisser sous les draps, j’ai pris ma petite guitare, et j’ai frôlé les cordes pour faire 2/3 petits sons et surtout faire quelques barrés histoire d’avancer merde. Tout doucement, il était plus d’une 1h, pendant 15mn, j’ai joué dans le noir. Et j’ai pu aller me coucher apaisée. Oui ça m’a apaisée, exactement.

Ah nan mais là ça devient une drogue. DONNEZ MOI DU TEMPS. Rallongez les nuits, les soirées je sais pas mais faîtes quelque chose pour l’amour de l’univers. J’ai vu une émission comme quoi moins tu dors et plus tu grossis alors je ne veux pas de ça non plus. Se coucher tôt et aller bosser ? Ou se coucher tard, kiffer et grossir ? Putain je sais pas, je sais plus je suis perdue !

Quels sont mes trucs donc, vous le savez en parti si vous suivez ce blog : progresser à la guitare, écrire des sketchs, écrire des chansons, composer des mélodies, faire des vidéos un peu tuto de débutante, écrire sur mon blog tout simplement. Me renseigner, chercher, apprendre, lire, écouter de la musique et danser danser danser….Voilà tout ça ce sont mes trucs et je me rends compte que j’ai pas un temps de dingue pour toutes ces choses qui me font kiffer.

La vie nous enferme dans un système ! Si tu as des passions, bah mis à part tout lâcher pour et vivre de ça (chaud!), ou ne rien faire d’autre que ça en dehors de ton job, bah en fait tu peux pas avancer correctement. Tu peux pas te lancer à 100% là dedans. En fait comme on doit bosser pour vivre et se nourrir, on a pas forcément le temps de faire ce qui nous plaît et ça c’est dégueulasse merde !!! Moi si je suis venue sur terre, si je suis de passage ici c’est pour en profiter et faire des choses cool. non mais oh. Ca m’agace de plus en plus ce manque de temps vous pouvez pas savoir (et pourtant vu de l’extérieur, on pourrait se dire, attends elle sort pas bcp, elle a pas de mec, elle en a du temps, EH BIEN NON !! tout prend du temps et time flies.

C’est rigolo, je viens de tomber sur un article, qui résume un peu tout ce que je ressens (et ce que je dis à propos du système et des passions que l’on peut avoir). Je vous copie/colle l’article, si ça vous intéresse. Et je finirai ce post now parce que comme d’hab. J’ai faim faim faim, je pourrais tout dévorer sur mon passage, mon écran et bureau compris alors il est temps d’aller acheter à manger 🙂

Bon Week end à tous et bonne journée !!

 

passion

 

5 mensonges racontés par le système qui pourraient ruiner votre vie
See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/5-mensonges-racontes-par-le-systeme-qui-pourraient-ruiner-votre-vie.html#sthash.nORNeA5p.dpuf

La matrice est réelle.

Ce que vous aviez pensé être un film passionnant de science-fiction, est en fait la métaphore parfaite de la façon dont l’humanité existe aujourd’hui. Sa pertinence réside dans une représentation où la race humaine est conditionnée pour accepter une réalité faussée.

Bien sûr, notre matrice (le système) est un peu moins sophistiquée, mais tout aussi efficace.

Au lieu d’un programme informatique qui nous dit comment est constituée la vie, nous avons de multiples flux (les parents, les enseignants, les médias, le gouvernement, la publicité, les groupes, les collègues de travail, les patrons ou les chefs religieux) qui nous informent sur ce qu’est la vie, ce qui est possible ou pas, ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas.

Cela pourrait être interprété comme une « fausse » réalité, étant donné qu’un monde de possibilités se trouve en dehors de ces frontières.

Nous sommes capables d’atteindre beaucoup plus que nous le croyons. Nous pouvons sentir un niveau de bonheur et de joie qu’on nous avait dit être impossible et nous avons un pouvoir réel.

La vie peut être l’expérience aventureuse, passionnante et significative que nous attendons d’elle, mais nous devons l’aborder d’une manière complètement différente de celle qu’on nous fait adopter.  Donc voici les cinq mensonges les plus communs que le système nous raconte.

‘Faites tomber la barrière et possédez les connaissances nécessaires pour commencer à vivre une vie passionnante qui soit vraiment la vôtre.’

Mensonges racontés par le système numéro 1: Avoir de bonnes notes à l’école est la clé d’une vie heureuse et couronnée de succès.

Nos parents vont insister sur ce point, nos enseignants le feront respecter et nos politiciens vont le prêcher (quand ils ont une élection à gagner). « L’éducation, l’éducation, et encore l’éducation » crient-ils tous, mais savent-ils vraiment de quoi ils parlent?

On se contentera de dire, non. Et il est important de ne pas se laisser emporter par l’hystérie autour de l’éducation.

Avoir de bonnes notes à l’école n’est pas le passeport d’une vie heureuse et couronnée de succès. En fait, le plus souvent, cela conduit à une vie conformiste et étouffante où vous rejoignez les 80 pour cent d’adultes qui ne ressentent aucune sorte de passion dans leur vie professionnelle.

Cependant, la spécialisation est la clé. Bien avant d’obtenir le diplôme d’études secondaires, commencez à penser à ce que vous voulez faire de votre vie et commencez à le faire! Pourquoi attendre? Trouver votre passion et être payé pour le faire est la clé de la réussite d’une ‘vie accomplie’. Pour la plupart d’entre nous, ceci se situe en dehors des limites de ce que l’éducation scolaire peut enseigner.

Il suffit de demander à Richard Branson et James Brown. L’un n’est pas allé une seule fois à l’école après ses 16 ans; et l’autre s’est arrêté avant l’entrée au secondaire.

Mensonges racontés par le système numéro 2: un « bon emploi » est ce qui vous fait gagner beaucoup d’argent.

Maintenant vous êtes assez vieux. Vous avez un tas de lettres avec votre nom dessus vous disant que vous faites vos premiers pas dans le monde du travail.

Vous entendez vos parents et vos amis qui vous répètent constamment la même chose, encore et encore: « Oh, tu sais un tel gagne beaucoup d’argent parce qu’il/elle a un poste important. »

Mais qu’est-ce que cela signifie?

Malheureusement, vos proches, comme des millions d’autres, ont été conditionnés à penser que faire beaucoup d’argent équivaut à avoir un bon emploi. Sans mentionner le fait que vous pourriez trouver ce travail complètement sans intérêt, que vous pourriez être appelé à travailler 50 à 60 heures par semaine ou que l’entreprise pour laquelle vous optez est manifestement contraire à l’éthique. Mais étant donné que vous gagnez beaucoup d’argent, alors ça doit être un bon travail.

FAUX! Il y a une grande différence entre un bon travail et un emploi bien rémunéré. Parfois les deux coïncident. À vrai dire, si votre travail ne vous donne pas l’impression de vivre pleinement, respectez vous assez pour comprendre qu’il y a d’autres aspects dans votre vie qui sont tout aussi importants que le travail, (donc ce n’est pas une bonne chose).

Mensonges racontés par le système numéro 3: Faites confiance aux experts, ils savent tout.

Que nous cherchions à créer un mouvement social, à avoir des conseils sur notre santé ou à essayer d’améliorer une compétence sportive, il y aura toujours des experts du secteur concerné pour nous montrer la voie à suivre.

Bien qu’on ne puisse pas contredire tout ce qu’ils disent, il est important d’être conscient avant de leur accorder votre confiance.

Même si les experts veulent vous faire croire qu’ils sont Dieu (et qu’ils vous font dépenser beaucoup d’argent), ils ne le sont pas. Ils font des erreurs et peuvent se tromper.

Même les scientifiques ne s’entendent pas sur leurs propres recherches. Par exemple avec les rayons du soleil et le cancer de la peau.

D’abord, on nous a dit qu’il était impératif d’éviter les rayons du soleil à la procédure d’urgence visée aux vampires, et maintenant, on nous dit que la vitamine D stimule les propriétés de simulation des rayons du soleil, qui en réalité aide à combattre le cancer. Confusion, n’est ce pas?

Quelle est la réponse?

Vous devez devenir votre propre expert. Il est important d’apprendre de ceux qui ont plus de connaissances et d’expérience, vous devez comprendre ce qui fonctionne le mieux pour vous.

Faites vos propres expériences sur la façon dont l’industrie fonctionne et ne cessez jamais de trouver vos propres réponses.

Mensonges racontés par le système numéro 4: La consommation vous rend heureux.

« La publicité nous incite à courir derrière les voitures et les vêtements, et avec les emplois que nous détestons nous sommes poussés à acheter des choses peu utiles dont nous n’avons pas besoin. » – Tyler Durden

C’est peut-être le plus grand mensonge.

Pourquoi travaillons-nous 50 à 60 heures par semaine, pendant plus de 40 ans, avec des emplois que nous détestons principalement? Au-delà de faire de l’argent pour répondre à nos besoins de base (dont la plupart dans le monde occidental n’ont pas à s’inquiéter), c’est parce que nous avons acheté le rêve du système.

Inconsciemment, nous avons été conditionnés à penser que la grosse voiture, la grande maison, les vacances coûteuses et les vêtements de marque sont le summum de ce que ce monde a à offrir.

Nous allons consommer plus de nourriture, plus de médicaments, plus de sexe et faire des expériences plus extrêmes parce que le message dominant de nos sociétés est que le bonheur se trouve dans le gain matériel.

Cependant, des preuves indiquent le contraire. Étonnamment, faire partie de la tranche des gens qui ont les revenus les plus élevés de votre pays ne vous rendra que 3,5 % plus heureux que la moyenne. Alors pourquoi chercher le succès matériel alors qu’il a un impact aussi faible sur notre qualité de vie?

Cette nouvelle compréhension vous donne la liberté d’abandonner le rêve du système et de trouver, poursuivre et vivre le vôtre.

Dans le processus, vous découvrirez l’une des vérités les plus libératrices et familières à l’homme: La création, et non la consommation, est ce qui nous rend réellement heureux.

Mensonges racontés par le système numéro 5: L’individu ne fait aucune différence.

On nous dit que notre vote ne fera aucune différence sur le résultat des élections, donc c’est peine perdue. On nous dit que nous ne pouvons pas contester auprès des entreprises ou du gouvernement car ce sont eux qui détiennent toutes les ressources, et tout ce que nous avons est notre voix. On nous dit qu’être honnête ou talentueux n’a aucune importance, que les actes positifs ne sont pas rentables et peu importe les efforts qu’on fera pour faire le bien, nous serons toujours une petite minorité par rapport aux milliards de gens qui provoquent la négativité dans le monde.

Et devinez quoi? Nous y avons cru. Nous avons commencé à penser que dans le grand ordre des choses, notre vie n’a pas d’importance et que nous ne pouvons pas avoir d’impact sur les problèmes que nous aimerions résoudre.

Et donc, nous passons notre temps à jouer à des jeux vidéo ou à regarder la télévision, avec la certitude qu’on ne peut rien faire de toute manière.

Que ce mensonge soit une conspiration de masse ou non, le résultat est le même. Les personnes erronées finissent par avoir un impact disproportionné sur la vie de chacun.

Voyez-vous, contrairement à ce que le système voudrait nous faire croire, l’individu est la seule entité à pouvoir faire une différence.

Et comme l’immense majorité des gens ne sont pas conscients de ce pouvoir, alors ils laissent les Rothschild, les frères Koch et les Hitler faire ce qu’ils veulent du monde.

Rappelez-vous que chaque grande invention est née dans l’esprit d’un individu et que toutes les causes justes étaient fondées par de petits groupes d’individus au cœur brûlant de désir de voir la fin de l’inhumanité de l’homme envers l’homme.

En s’inspirant et en inspirant d’autres à prendre des mesures, l’individu fait une différence.

Qu’allez-vous faire?

Merci à Elite Dailypour cet article »

De Joe Barnes traduction Sandra Véringa

– See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/5-mensonges-racontes-par-le-systeme-qui-pourraient-ruiner-votre-vie.html#sthash.nORNeA5p.dpuf

 

Je suis allée voir « The Voices »

Je suis allée voir The Voices ! Non, pas The Voice sur TF1 ! The Voices au Cinéma, de Majane Satrapi, bande de oufs.

Waouh le film !!! Lors d’un précédent visionnage de film cinématographique j’avais vu une bande annonce pour ce film.

Y avait un chat ! Un chien, top j’adore les animaux. En plus ils parlent…et puis y a cet acteur qui ressemble à mon ex et qui est donc plaisant à regarder. Ca a l’air farfelu, comique. Bingo, j’irai le voir !!! Ca va être tout simplement GENIAL.

J’ai embarqué ma maman voir ce film, je lui ai dit si tu veux changer, on peut, aucun soucis. Si tu préfères Shaun le mouton on peut aussi, c’est à peu près la même histoire sauf que c’est en dessin animé. Mais bon elle m’a fait entièrement confiance. je lui ai dit tu vas voir, y a un chat, un chien, ils parlent et tout, ça va être super. 

Bon donc le film commence, ça a l’air chouette, le mec a l’air un peu a coté de la plaque, ça a l’air comique….puis arrive le premier meurtre (je ne spoile rien du tout c’est écrit partout, ou ptet pas écrit mais on le voit dans la bande annonce, mais ptet qu’au fur et à mesure de la lecture vous risquez de trop en savoir, en même temps pas vraiment, bon je vous laisse gérer!).

Donc là premier meurtre, et je commence à avoir un gros doute sur le film. Me suis dit mais dans quoiiii j’ai embarqué ma mère nom de zeus, un film d’horreur le truc…!!!  Et même moi, ou me suis je embarquée ?! Je suis une trouillarde et j’aime pas les choses obscures, bouuh. J’étais quand même à 2 doigts de demander à ma mère si elle voulait qu’on quitte la salle. « Ca fait trop peur maman..:( » Je la voyais mettre sa main devant les yeux parfois tellement les images étaient intenables, moi je ne pouvais tout simplement pas regarder (bon, pour nous, bien sur, tous ceux habitués à voir meurtres, sang, boyaux à longueur de journée ne seront ptet pas choqués).

Déjà la bête dans laquelle il rentre avec sa voiture souffre pleure et parle !!!! Pauvre bête… du coup il l’achève d’une manière monstrueuse, faut pas me faire ça à mon petit coeur, moi jsuis qu’un tout petit bouchon, yfaut faire attention, pas faire bobo au coeur,:( et puis bon  derrière il tue la nana, et il la finit, en tournant son couteau dans son corps (de ce que j’ai pu en voir) pis il reste les boyaux, ou l’intestin, j’ai pas trop vu ce que c’était mais ça m’avait pas l’air « solide », plutôt dégoulinant et bourletique dans le genre. Puis il la ramène et la découpe en petits morceaux pour les mettre dans des tupperwares. Quelle idée de foutre ça dans des tupperwares, qu’il laisse ensuite chez lui, c’est ça qui est ouf !!! Des centaines de tupperwares le long des murs, bah non quoi, tout rouges, avec des bouts de doigts, de pieds, ongle, dents… Du sang de partout. sur les murs, les sols, le plafond, son visage, des bouts d’humain en veux tu en voilà. Pas feng shui du tout le truc !!! Comment rester zen dans un tel habitat. Enfin ce n’est pas sérieux.

Et le chat et le chien, sont ou lààààà??? C’est pas un film sur les animaux en fait, ct’arnaque !! je comprends pas, pourquoi tant de violence, rien à voir avec Shaun le Mouton en fait !

Bon heureusement ces scènes absolument horribles se passent et puis il garde la tête de la nana qui continue à parler toute seule, il la met dans le frigo, c’est rigolo. histoire de la conserver. Et mine de rien ça tient compagnie. (Ca aussi on le voit dans la bande annonce, donc NON je ne spoile pas)

J’avoue que ça me déplairait pas d’avoir une tête dans le frigo. Quand t’as envie de parler, t’ouvres le frigo tu parles, quand ça te saoule, tu refermes. Tu veux papoter un peu pendant la soirée, tu poses la tête sur la table. La tête est pas d’accord avec ce que tu dis, paf de retour dans le frigo…Entre le chien, le chat, la tête, je peux vous dire que le mec il est pas tout seul (alors qu’en fait si hein…faut suivre)!! Mais bon, la tête elle, une fois dans le frigo, elle est seule, donc faut des potes…et je vous laisse imaginer la suite.

Mais on regarde quoi là exactement ? un film d’horreur ?! Un film comique, a thriller you know ? Je rigole je m’horrifie je pleure j’ai peur ? Je sais même plus. Bah oui c’est déstabilisant ce truc. Puis finalement tu lâches prise, t’arrêtes de te poser des questions, tu te prends au jeu. Et puis tu l’aimes bien ce serial killer complément taré, il est quand même mimi et gentil au fond !! Pauv’ ti père.

Puis à la fin, il se passe ce qu’il se passe, toi t’es encore sous le choc de l’histoire, des images, des situations, du mec, et puis là ils te balancent le générique de fin. Nan mais le générique de fin sérieux….avec tous les personnages, (donc tués trucidés, boyaux rerentrés etc, habillés en sorte de claudette, ça brille, ca danse, paillettes max sur une chanson avec du « happy »  dans tous les sens. « Quand ça va pas, écoute de la musique, sois heureux heureux heureux, » …..
Bah happy ouais mais mollo les gars quand même. On sort de l’horreur là et tu nous fous une chanson toute joyeuse ac tous les persos ressuscités en mode claudette. Faut prévenir quand même. Forcément, petit bug, moment de blanc, les yeux rivés sur l’écran, et puis fou rire…gros fou rire !!! AHAHA, MAIS C’EST QUOI CE FILM ?? Pour faire un film comme ça faut quand même pas être très net je me dis !! C’est donc ça la vie d’un schyzo (bon j’espère pas à ce niveau quand même…)

Ceci dit, conclusion sur le film, spécial oui mais on a vraiment bien aimé, on a bien rigolé malgré tout et on a pas vu le temps passer ! En même temps c’était écrit sur l’affiche « Terrifiant et à mourir de rire », j’avais pas vu …
Voilà le type vit dans son monde, voit la vie qu’il a envie de voir autour de lui, fait des choses malgré lui, mais gentil le gars. Et mignon en plus. On risque de finir dans le frigo avec lui mais après tout pourquoi pas ! regarder des bouteilles, des yaourts, du fromage en attendant que la porte s’ouvre et que la lumière soit, ça peut aussi être un projet de vie.
Et bien entendu, je vous rassure car moi c’est aussi la chose qui m’effrayait dès le départ, le chat et le chien VONT BIEN, ils s’en sortent et finissent amis. Vraiment une belle fin.

Voilà voilà, c’était ma super critique de film….A vous de voir si vous avez envie d’aller le voir.

Désolée si j’en ai trop dit, en même temps personne ne vous a forcé à venir lire mon blog.
Et noooon vous ne connaissez pas toute l’histoire, il y a cette histoire d’amour magnifique, ce passé douloureux, bref plein de choses.

Je vous mets le synopsis parce que je suis gentille : (interdit au moins de 12 ans quand même !) Et je vous souhaite une merveilleuse nuit.

450206.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Interdit aux moins de 12 ans

Jerry vit à Milton, petite ville américaine bien tranquille où il travaille dans une usine de baignoires. Célibataire, il n’est pas solitaire pour autant dans la mesure où il s’entend très bien avec son chat, M. Moustache, et son chien, Bosco. Jerry voit régulièrement sa psy, aussi charmante que compréhensive, à qui il révèle un jour qu’il apprécie de plus en plus Fiona – la délicieuse Anglaise qui travaille à la comptabilité de l’usine. Bref, tout se passe bien dans sa vie plutôt ordinaire – du moins tant qu’il n’oublie pas de prendre ses médicaments…

 

 

 

« Le bonheur commence maintenant » de Thomas Raphael

Un petit post sur un livre que je viens de finir ! Le bonheur commence maintenant de Thomas Raphaël
C’est un petit roman réunissant 3 personnages principaux que l’on suit au fil du temps et qui sont plus ou moins liés dans leur histoire.
Les 3 personnages vivent tous dans le même appartement.Il y a Julien, un homosexuel amoureux de son professeur, Mélanie, une jeune journaliste qui s’infiltre dans une entreprise de production de téléfilm, puis Sophie, la tante de Julien, ancienne professeur d’école, qui malgré elle fait un stop par Paris et se retrouve propulsée dans d’autres sphères, dans la conception d’un film, et plus particulièrement le sien.

Cette histoire est très sympa à lire, facile, et elle met du baume au cœur. On se dit à la fin, qu’effectivement on peut devenir n’importe qui, ce qu’on veut, tant que l’on y croit ! Sensible comme je suis ces temps ci, j’ai même versé mes quelques larmes à la fin, alors que ce n’est pas triste du tout mais juste beau. De petites choses belles de la vie, comme un baisé volé, ou l’accomplissement de soi alors que l’on avait pas confiance en soi au démarrage etc. Et le lien entre les gens et tous ces beaux sentiments entre eux…ah la la, c’est beau et ça m’émeut !

Bon attention, c’est juste un petit roman léger et beau mais si Laurent Ruquier aime, c’est que c’est forcément génial non ? Mais pour faire le trajet métro-boulot eh bien c’est l’idéal. J’adore m’évader comme ça avec des bouquins. Ca vous déconnecte de tout ce qu’il y a autour.

Voici le petit résumé du livre pour vous faire une idée :

Le manuscrit de Sophie a été refusé partout. Un jour, miracle, on lui propose d’en faire un film. Mais Lucas Gardel, le réalisateur, pose une condition : Sophie doit devenir sa directrice artistique. A-t-elle l’expérience nécessaire ? Pas de problème, répond Sophie, qui n’a jamais mis les pieds sur un plateau de cinéma. La voilà à Paris avec Julien, son neveu, et Mélanie, leur colocataire. Eux, dans la vie, personne ne les a jamais aidés. Ensemble, ils décident qu’ils ont le droit de forcer le destin. Une directrice artistique qui n’a jamais touché une caméra. Une apprentie journaliste infiltrée. Et un étudiant amoureux de son professeur. Oui, il existe des raccourcis vers le bonheur. Mais la route risque d’être un peu plus cabossée. Et cette ombre qui plane sur eux ? Quand le vent se lève, bonne ou mauvaise fée, Joyce Verneuil n’est jamais loin…

Prochain livre, je change complètement de style : L’histoire Secrète du monde de Jonathan Black
Ca ça m’a l’air très interessant.
Comme vous avez pu le contaster sur ce blog, ces derniers temps je m’intéresse pas mal à la spiritualité,ainsi qu’à l’histoire du monde mais pas la façon dont celle dont on nous la raconte :! Et pouf je tombe sur ce livre ou ils refont l’histoire avec la dimension qu’on ne prend jamais en compte et qui existe belle et bien : l’ésotérisme. AH !!!

Je n’en suis qu’au début mais à priori, cela nous permet de comprendre pas mal de choses sur l’histoire, l’auteur a fait 20 de recherches pour en arriver là et cite beaucoup de nom célèbres, des mouvements, des épisodes de l’histoire etc..Et il nous raconte également l’enseignement qu’il y a au niveau de l’ésotérisme dans ces sociétés secrètes ! (infos qu’il a pu obtenir par une personne qui a justement suivi ces formations). Ça m’a l’air bien excitant tout ça. Je vous ferai un petit résumé une fois fini.

J’ai tellement de livres à lire ah la la, pareil j’aimerais lire les biographies des gens puissants de ce monde, il paraît que ce sont de supers sources d’information. Combien de fois j’ai entendu qu’il fallait lire ces biographies pour voir à chaque fois comment ces gens utilisaient les lois de l’univers pour arriver au sommet de leur carrière. Je trouve toutes ces choses fascinantes !!!

En attendant voici le résumé du livre :

Pour la première fois, un livre aborde les grands moments de l’histoire du monde du point de vue des sociétés secrètes et offre ainsi un incroyable voyage à travers notre histoire spirituelle et mythologique. Pour Jonathan Black, cette histoire, réservée aux initiés, révèle les lois mystérieuses qui sous-tendent la vie, une histoire qui sera préservée et développée pendant des siècles dans ces sociétés, disséminées un peu partout dans le monde, aussi bien en Occident qu’en Orient. Les grands événements de l’histoire, de la genèse à nos jours, et certaines expériences humaines inexpliquées du point de vue conventionnel reçoivent ici une nouvelle interprétation, tout à fait convaincante. Dans la veine du Pendule de Foucault et du Matin des magiciens, on croise dans ce livre des personnages historiques célèbres qui conspirent avec des êtres désincarnés et autres bêtes fabuleuses, vénèrent le diable, accomplissent des miracles et édictent des prophéties, tout en essayant de contrôler le cours de l’histoire. L’auteur démontre également que de grands esprits comme Léonard de Vinci, Isaac Newton ou George Washington ont été capables d’accéder à autre état de conscience, une forme d’intelligence surnaturelle, qui leur a conféré des connaissances sur le monde dissimulées à notre conscience quotidienne. Au moment de tourner la dernière page de ce livre, le lecteur s’apercevra que l’arche de Noé, le Sphinx ou encore La Joconde ne sont que quelques-unes des traces laissées par ces sociétés sur nos monuments et nos églises, dans l’art, la littérature, la musique et les films, le folklore et même les contes préférés de nos enfants. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Biographie de l’auteur

Editeur chez Random House UK, Jonathan Balck est diplômé de théologie et de cosmologie. C’est une rencontre avec un initié d’une société secrète qui lui a permis d’entamer des recherches pour écrire ce document.
Vous mourrez d’envie d’avoir ce bouquin entre vos mains, alors pour l’acheter c’est ici :

Voilà, sur ce bonne journée à tous et bonne lecture !

« Le clan des divorcées » et « Ma belle-mère, mon ex et moi »

Bonjour tout le monde !

Je vous écris en ce jour de reprise, qui soit dit en passant est très dure (la reprise !) ! Après une semaine de congés à se coucher à pas d’heure, forcément ça fait mal lorsque le réveil sonne à …8h…oui je sais c’est tard mais c’est tôt pour moi. donc je vais malgré essayer d’écrire ce post, les yeux mi-clos.

Pendant mes congés je suis allée 2 fois au théâtre, et Samedi prochain ce sera une autre pièce. Du coup je voulais parler de mes premières impressions. Car depuis que je « fais » du théâtre, j’ai bien envie de voir comment se passe les pièces de théâtre. J’y suis certes allée quelques fois mais tellement peu que je ne me souvenais même pas de la dernière fois. C’est un comble quand même non ? J’habite Paris, je fais du théâtre, et avec tout ce qui passe partout tout le temps, je ne vais même pas voir !!!

Première pièce vue : Le clan des divorcées à la Grande Comédie (dans le 9ème). Attention, sur le site ils disent quand même « La Comédie Culte aux 2 millions de Spectateurs« …2 millions les mecs, eh ouais ça rigole pas.

Bon après avoir lu les critiques, j’ai pris les billets sur billetreduc.com pour une petite séance le Dimanche après midi. J’aime bien ces séances, non seulement c’est moins cher, en plus ça passe l’après midi et du coup c’est ptet un peu con mais j’ai l’impression qu’il y a moins de foule (alors qu’en fait si…C’est juste une impression..Mais une impression c’est important.) Le truc que j’ai gé-pi (pigé), direct par moi-même, c’est qu’il fallait arriver tôt, voir très tôt pour avoir une bonne place. Sur le bon c’est écrit placement libre, mais en fait c’est un peu du mytho, en arrivant tôt, tu vas chercher tes tickets et là tu as ta place assignée. Donc plus tu arrives tôt, mieux tu es placé. D’ailleurs les 2 fois j’ai du arriver 45mn en avance, et je me suis retrouvée les 2 fois au rang E (donc après, A, B, C et D, soit pas très loin). Alors coïncidence or not ? Mystère et boule de snunz.

bref, retirage des tickets, petit café dans une brasserie devant le théâtre, la queue (j’aime pas faire la queue ah la la), installation et hop c’est parti mon kiki, la pièce peut commencer !

Ma critique sur ce spectacle, eh bien je l’ai trouvé drôle ! C’est l’histoire d’une collocation entre 3 femmes, très différentes, qui viennent de divorcer. Donc forcément ça parle sur les hommes, les textes sont bons et drôles, la mise en scène est réussie. Les personnages jouent bien et nous font rentrer dans l’histoire dès le début, c’est bien joué, c’est léger, c’est agréable et ça passe vite ! Un Bon petit moment pour pas très cher en plus de cela. Donc pourquoi se priver ?

Concernant la 2ème pièce. Ma belle mère, mon ex et moi, à la Comédie Caumartin, dans le 9ème également.  Je suis allée la voir hier après midi. Un dimanche toujours. Le rang E, toujours.

Je dois être honnête, j’ai mis du temps à apprécier la pièce ! Le rôle principal est joué par Franck Leboeuf, ouais, le joueur de foot. Comme quoi on peut faire du foot et du théâtre ! Ou pas…Alors peut-être qu’il s’agissait des textes ou de son jeu mais je n’arrivais pas à rentrer dedans, ou du moins à y « croire ». L’autre partie de la salle rigolait, mais pas « notre » partie. Vous n’avez jamais remarqué ça ou c’est juste moi ? Dès que je suis à un spectacle, ceux qui rigolent et tapent des mains, ce sont toujours les autres. C’est à dire l’autre coté de la salle. J’ai toujours l’impression de faire partie du coté mort, glauque, vieux, je ne sais pas. Est ce seulement une impression ? Peut-être qu’ils mettent des hauts parleurs ac applaudissements et rires, pour inciter les gens à le faire ? Du coup tout le monde croit être dans la mauvaise partie de la salle. OU, (et c’est qu’il m’est arrivé hier), je me disais que je devais être dans la partie de la salle la plus intelligente car je ne comprenais pas pourquoi les autres se marraient autant à des blagues pas drôles. Me suis je faite comprendre ? Bref, j’en reviens à mes moutons.

Donc voilà, début de la pièce, bof. Je n’arrive pas à croire au jeu de Franck Leboeuf déjà, je dirais que c’est mal joué. Bah si !! A partir du moment ou tu n’arrives à a rentrer dedans,c ‘est que c’est mal joué non ? J’avais l’impression qu’il récitait son texte et c’est bien ça le problème; Je le vois bien au cours de théâtre, y a certaines personnes (la plupart d’ailleurs, à notre cours nous sommes des bons;)) qui jouent bien et du coup tu rentres facilement dans la scène, et d’autres ou bah tu te fais chier, tu n’y crois pas, donc tu lâches l’affaire…

Et voilà, début du spectacle entre l’histoire un peu tirée par les cheveux, faut le dire, et le jeu pas très top des acteurs (au début du moins), j’ai eu un peu de mal (et je n’étais pas la seule à priori). Et puis au bout d’un moment et fort heureusement car je commençais à regarder l’heure, ça s’est décanté !!! C’est surement devenu plus naturel, et du coup plus drôle et une bonne ambiance a commencer à se créer.

Il y a un comédien qui a retenu toute mon attention, et qui a d’ailleurs retenu l’attention de tout le monde car c’était aussi le plus drôle, il jouait l’homosexuel complètement taré et le faisait très bien ! A un moment il s’est mis à rigoler malgré lui en faisant le con, du coup les autres comédiens aussi, pendant quelques minutes, (eh oui dur de se reprendre quand on se tape un fou rire sur scène, là on peut pas refaire la prise), et voilà c’était rigolo, bonne ambiance, et du coup j’ai réussi à bien rentrer dedans. Ce qui est quand même beaucoup plus agréable.

Ce que j’aime avec le théâtre, c’est qu’il y a vraiment un échange avec les comédiens et la salle en fin de pièce. C’est toujours détendu, agréable. Et ça fait des selfies, ça fait monter des gens sur scène, ça rigole, ça dit des blagues, voilà c’est bonne ambiance et on peut avoir une sorte d’échange avec eux. Eh ouais un échange avec Franck Leboeuf quoi…. Bon perso ça ne me fait rien mais pour certains, on ne sait jamais !!

En tout cas, voici mes petites impressions sur mes petites sessions de théâtre. Par contre ils sont un peu mal organisés pour placer les gens, c’est quand même long; il faudrait plus d’ouvreuses, après plus tu es et moins tu récoltes de pourboires c’est sur, mais ça éviterait de faire la queue 20mn pour rentrer dans la salle ! Ouais bon, j’avoue, je me plains pour pas grand chose mais c’est un petit chiant parfois. 🙂

En tout cas si vous êtes sur Paris, ou pas loin, n’hésitez pas à prendre des billets de théâtre, c’est pas cher, c’est sympa et en plus le lundi matin on a quelque chose à raconter !! Mais ouais c’est ça le truc aussi. « Ouaaaiiihaaan, hier moiii jsuis allée au théâââaâtre »…Ahahah. Nan je ne le dis pas comme ça, ça c’est plus le style de ma collègue mais j’arrive à faire ma pouffiasse autrement ceci dit, enfin j’espèèèèèèèèèèère !!!

Allez, bonne journée à tous !!!

Voici les petites photos de la fin du spectacle hier. Vous noterez que sur une des photos, le beau gosse me regarde. Je suppose donc qu’il y a eu coup de foudre…..AHAHAH

 

IMG_3341 IMG_3340 IMG_3338

//my.hellobar.com/c936f5c192a8edeb98e67397ec6086fcc39071b5.js